Carven Stone met son rock au service d'une association malgache

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/06/2015 à 10H34, publié le 18/06/2015 à 10H21
Carven Stone-The rising © Carven Stone

Au mois de mai dernier, Madagascar a vibré sous le son rock US du groupe Carven Stone. Quelques mois après la sortie de leur premier album "The Rising", ils ont donné trois concerts à Madagascar, dont les bénéfices ont été reversés à l’association malgache Aïna.

Reportage: M. Boudiba/ E. Bertrand/ A. Thierry/ S. Billod-laillet

https://videos.francetv.fr/video/NI_111883@Culture


Carven Stone s’est formé en 2013 à Nancy. Il se compose de deux frères, Manu Starczan (au chant) et Alex Starczan (à la guitare) ainsi que deux autres musiciens Anthony Clément et Max Champion, respectivement batteur et bassiste.

Ils s’inspirent d’Incubus, de Biffy Clyro et de Metallica, dans leurs morceaux énergiques et mélodiques. Carven Stone s’inscrit dans un style Rock US, dont la particularité est d’alterner les balades et les puissants riffs de guitare. 

Le groupe a sorti son premier album "The Rising" au début de l’année 2015. Depuis il se produit sur de nombreuses scènes françaises et Belges. Leur clip,en cours de réalisation est attendu pour la rentrée 2015.   

Un groupe de rock solidaire 

Au mois de mai dernier, Carven Stone s’est envolé direction Madagascar pour trois concerts exceptionnels au Dôme RTA. Tous les quatre très sensibilisés par la pauvreté en Afrique, où d’eux d’entre eux ont vécu plus jeunes, ils décident d'apporter une aide financière à l’association malgache Aïna. A la suite de leurs concerts, ils ont reversé l’équivalent de 3000 euros à l’Association.  
Carven Stone-association Aïda Madagascar © Carven Stone

L’association Aïna, qui signifie « le souffle de vie » en malgache, a été créée en 2005. Elle intervient auprès des enfants des rues, abandonnées, orphelins ou en danger, ainsi qu’auprès des jeunes mères mineures sans ressources. 

"Carven Stone"- le 19 septembre au festival Vache de Rock- Jeandelaincourt