Calvi à l'heure des polyphonies du monde

Par @Culturebox
Publié le 14/09/2018 à 18H26
Rencontres  de chants polyphoniques de Calvi

Rencontres  de chants polyphoniques de Calvi

© France 3 Culturebox - capture d'écran

Depuis 1989, les Rencontres de chants polyphoniques de Calvi mettent en avant la voix pour la voix. Pure, sans artifice, mais pas sans partage. Les chants corses résonnent à l'unisson avec ceux d'ensembles venus aussi bien de Pologne que d'Iran dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

"A l'iniziu c'era a voce" : "au commencement était la voix", proclame le festival comme un mantra. Une voix plurielle. Celle d'hommes ou de femmes, venues de Corse et d'horizons lointains, se faisant écho et s'épousant en harmonie.

Pour cette 30e édition des Rencontres de chants polyphoniques de Calvi, l'association U Svegliu Calvese a invité des ensembles vocaux de Pologne, d'Italie, de Géorgie, d'Iran et du Pakistan. Ils chantent tous ensemble en clôture du festival ce samedi 15 septembre, dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Calvi.

Reportage : France 3 Corse, E. Arraudeau / M. Fiamma / A. Louche.

Les rencontres polyphoniques de Calvi

 

Tous les groupes polyphoniques sont accueillis par les chants du sextuor vocal A Filetta, qui donne le la à ce festival depuis 1989. A l'époque, l'ensemble avait choisi d'unir ses voix à celles de Su Cuncordu e Tenore de Orosei.
A Filetta définit sa musique comme étant "au service d’une vision du monde rejetant sans ambiguïté tout repli identitaire".
Chaque année, le groupe en fait la preuve. Au fil du temps, Calvi est devenue la caisse de résonnance de chants issus de tous les continents : bulgares, inuits, amérindiens, tibétains, marocains ou encore syriens.