Budapest : David Guetta clôture le 21e Sziget festival

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/08/2013 à 15H03, publié le 12/08/2013 à 12H43
Le show de David Guetta, dimanche soir au Sziget Festival

Le show de David Guetta, dimanche soir au Sziget Festival

© BALAZS MOHAI/EPA/MAXPPP

David Guetta a clôturé, ce dimanche à Budapest, la 21e édition du "Sziget festival". Elu en 2012 "meilleur festival européen", le Sziget impressionne par sa démesure parfaitement maîtrisée : 400 000 personnes attendues pour 400 concerts sur 5 scènes principales et des dizaines d'autres.

Une mécanique huilée et une atmosphère bon enfant ont toujours fait la réputation de ce rendez-vous estival prisé du jeune public français et francophone, ils sont près de 10 000 à venir, chaque année, planter leurs tentes aux bords du Danube.
Près de 10 000 Français à Budapest

© Sébastien Bouwy
Une programmation éclectique
 
Ce dimanche soir, Olivier - jeune bloggeur bordelais - semblait exténué. Il couvre le festival pour son site spécialisé dans le rock,  et ce dernier jour,  il a voulu tester le labyrinthe - une des nombreuses animations proposées aux festivaliers -  "je me suis perdu pendant près de 3 heures, je suis dégoûté, j'ai raté Babylon Circus et Franz Ferdinand !" regrette t-il. 

Les quatre écossais de Franz Ferdinand, une des têtes d'affiche de cette édition, ont enflammé la foule amassée autour de la grande scène en livrant quelques-unes des compositions de leur prochain album "Right thoughs, Right Word,Right Action", attendu pour fin août. La veille l'autrichien Parov Stelar et sa chanteuse Cléo Panther avaient eux aussi mis le feu au chapiteau de l'A38.
 
Durant sept jours, les festivaliers auront vu défiler :  Blur, Mika, Empire of the sun, Nick Cave, Emir Kusturica... Le public français a pu découvrir le groupe Quimby - les Noir Désir hongrois. La formation emmenée par le chanteur Tibor Kiss a profité du Sziget pour souffler ses 25 bougies dans un concert de près de trois heures retraçant son histoire. 
21e Sziget festival

© Sébastien Bouwy
 Un large public francophone
 
Dans leur programmation, les organisateurs ne négligent jamais l'importante communauté francophone qui assiste au festival avec cette année Zaz, Babylon Circus et donc David Guetta . Le Dj a eu le privilège de clôturer, "bras levés", l'édition avec feux d'artifices, lasers, et jetés de ballons. Devant la scène "World Music", certains avaient préféré finir le festival de manière plus discrète mais tout aussi dansante avec les cuivres de la Fanfare de Tirana associée au Trans Global Underground.
 "L'île de la liberté"
 
21e Sziget festival.

© Sébastien Bouwy
Pour ceux qui font le voyage chaque année, le Sziget est une parenthèse musicale enchantée avec comme décor l'île d'Obuda, plantée au milieu du Danube, au coeur d'une des plus belles capitales d'Europe. Difficile pendant le festival d'aller faire du tourisme, tant ces 78 hectares d'herbe et de forêt rebaptisés "l'île de la liberté" vous accaparent. 
400 concerts sur 5 scènes, une ambiance bon enfant... C'est le Sziget festival

400 concerts sur 5 scènes, une ambiance bon enfant... C'est le Sziget festival

© Sébastien Bouwy
Pour Chloé venue de Bordeaux : "l'ambiance Sziget est magique, une atmosphère très bon enfant" à l'image d'ailleurs d'une capitale souvent méconnue du public français. Bien sûr, il faudra bien maintenant un peu de repos aux festivaliers. Certains prolongeront leur séjour à la découverte de Budapest - pas sûr de recharger les batteries-  la ville vit aussi la nuit !