"Baron Samedi" : Bernard Lavilliers voyage en Haïti

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/11/2013 à 11H55, publié le 27/11/2013 à 11H47
Bernard Lavilliers sur le plateau du Grand Soir 3

Bernard Lavilliers sur le plateau du Grand Soir 3

© France3/Culturebox

Baron Samedi ! C'est le nom d'un esprit de la culture vaudou. Mais c'est aussi le nom du 20e opus signé Bernard Lavilliers. Un double album largement inspiré de son voyage en Haïti, juste après le terriblement tremblement de terre, et emprunt d'une certaine rupture musicale, avec plus de cordes, plus d'accords compliqués. Une manière aussi de changer d'air, d'environnement et d'amorcer un virage.

Bernard Lavilliers, invité sur le plateau du Grand Soir 3

https://videos.francetv.fr/video/NI_140301@Culture

Scorpion, l'un des titres extraits de "Baron Samedi"
Dans ce titre, Bernard Lavilliers reprend notamment les paroles du poète turc Nazım Hikmet : " Comme le scorpion mon frère, Tu es comme le scorpion Dans une nuit d’épouvante…". Des vers qui datent de 1948, mais qui selon l'artiste sont loin d'être désuets.
 
"Scorpion" de Bernard Lavilliers


Parmi les surprises de cet album, l’adaptation de "La petite Jehanne de France" et de "Prose du Transsibérien" de Blaise Cendrars. 28 minutes de textes clamés par Bernard Lavilliers. Un rêve qui sommeillait depuis longtemps dans la tête de l'artiste, qui aura donc attendu son vingtième album pour le réaliser.