Springsteen est passé près du suicide à ses débuts

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 25/07/2012 à 18H53
Bruce Springsteen, personnalité fragile derrière la figure du "Boss"

Bruce Springsteen, personnalité fragile derrière la figure du "Boss"

© Tiziana Fabi/AFP

Derrière sa présence frénétique sur scène et ses concerts-marathon, Bruce Springsteen cache une personnalité fragile qui l'a poussé près du suicide et amené à suivre une psychothérapie, rapporte la dernière édition du magazine The New Yorker.

Le rocker américain, connu pour ses concerts de trois ou quatre heures sans  interruption, a raconté au journal qu'il avait été à une certaine époque mené "par la panique et l'auto-détestation". Le magazine New Yorker a publié un très long article retraçant la vie de Bruce Springsteen.
 

Bruce Sprinsteen en 1984

La rançon du succès

"Mes problèmes n'étaient pas visibles comme des problèmes de drogue", témoigne le vétéran du rock, âgé de 62 ans. "Chez moi c'était différent, plus calme". Son ami et biographe Dave Marsh a expliqué au New Yorker que "le Boss" avait des tendances suicidaires en 1982 lors de sa soudaine célébrité. "Il s'est retrouvé en haut de l'affiche, passé d'un seul coup de rien à quelque chose, avec des gens qui lui ciraient les pompes en permanence. C'est dans ces cas-là qu'on se demande ce que l'on vaut vraiment", raconte  Dave Marsh.

Troublé par une relation difficile avec son père, le chanteur a entamé une  psychanalyse en 1982, selon le magazine.