Procès Pussy Riot à Moscou: journée mondiale de soutien le 17 août

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/08/2012 à 15H16
Manifestation le 9 août à Londres en soutien aux trois musiciennes du groupe Pussy Riot

Manifestation le 9 août à Londres en soutien aux trois musiciennes du groupe Pussy Riot

© Andrew Cowie / AFP

Une journée mondiale de soutien aux trois jeunes femmes du groupe de punk russe Pussy Riot jugées pour une "prière" anti-Poutine dans une cathédrale aura lieu le 17 août, le jour de l'énoncé du jugement pour les prévenues, a indiqué vendredi l'un de leurs avocats.

"Une journée mondiale de soutien aux Pussy Riot a été annoncée pour le 17 août", a déclaré l'avocat Mark Feïguin. "C'est déjà sûr qu'il y aura des actions en faveur des Pussy Riot à Paris, à Berlin, à Londres et, bien évidemment, à Moscou et Saint-Pétersbourg", a-t-il  précisé. Des actions similaires sont également prévues à New York, Madrid, Barcelone, Prague, Edimbourg et Dublin, selon la même source. Dans la plupart des villes russes et européennes, ces actions de soutien aux Pussy Riot auront lieu à 10H00 GMT, soit une heure avant l'énoncé du jugement, a-t-il ajouté.

L'artiste d'avant-garde Yoko Ono, veuve de John Lennon, qui en avait déjà appelé cette semaine au président russe Vladimir Poutine pour libérer les jeunes femmes, "pourrait participer à l'action en faveur des Pussy Riot à New York", a indiqué Mark Feïguin.

Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, en détention depuis cinq mois, sont jugées depuis fin juillet pour avoir chanté le 21 février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une "prière punk" contre le président Vladimir Poutine, dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Coupables de "hooliganisme et d'incitation à la haine religieuse" selon le  procureur qui a demandé trois ans de camp à leur encontre, les trois femmes ont déjà reçu de nombreuses marques de soutien international, notamment de la part de députés allemands, de la chanteuse américaine Madonna et de la ministre française de la Culture, Aurélie Filippetti.

De son côté, l'artiste canadienne d'électro-punk Peaches a annoncé qu'elle allait publier en début de semaine prochaine sur internet une vidéo de soutien au groupe Pussy Riot.

DIAPORAMA : toute l'histoire de Pussy Riot en images sur le site Geopolis