Massive Attack rejouera l'album "Mezzanine" en France en février

Mis à jour le 30/10/2018 à 19H38, publié le 30/10/2018 à 19H21
Robert Del Naja de Massive Attack en juillet 2008 aux Eurockéennes de Belfort.

Robert Del Naja de Massive Attack en juillet 2008 aux Eurockéennes de Belfort.

© Pol Emile / SIPA

Le troisième album de Massive Attack, "Mezzanine", fête ses 20 ans cette année. Mais c’est l’an prochain, pour ses 21 ans, que le groupe de Bristol a décidé de rejouer en tournée ce chef d’œuvre de noirceur qui célébrait les noces du "trip hop" avec les guitares électriques. Une tournée particulière qui fera halte pour trois dates en France en février.

Avec des hits puissants tels que "Teardrop", "Angel" ou "Risingson", "Mezzanine" reste un album phare et intemporel dans la discographie de Massive Attack. Pour fêter les 20 ans de ce disque paru en 1998, le groupe l'a fait entièrement encoder en version ADN avec l'aide de scientifiques suisses, une façon de l'archiver pour plusieurs centaines d'années. Et il annonce de façon plus ordinaire une réédition re-masterisée pour le 16 novembre.

La tournée "Mezzanine" passe par Paris, Nantes et Bordeaux

Mais l’an prochain, c’est sur scène et avec le public que ce chef d'oeuvre soufflera ses 21 bougies. Massive Attack vient d’annoncer une tournée américaine et européenne qui passera par Paris le 11 février 2019 (Zénith), Nantes le 13 février (Zénith) et Bordeaux le 14 février (Metropole Arena).

Les billets seront en vente vendredi 2 novembre dès 10h dans les points de vente habituels. Mais une pré-vente a lieu dès mercredi 31 octobre sur le site de Live Nation

Liz Fraser des Cocteau Twins monte à bord de la tournée

Cette tournée "Mezzanine" 2019 offrira une toute nouvelle production audiovisuelle "à base des samples originaux" , indique le groupe. Liz Fraser, la chanteuse des Cocteau Twins, qui chantait le single "Teardrop" (et qui sera en tournée avec eux pour la première fois depuis 12 ans) sera à leurs côtés sur la route. D’autres collaborateurs devraient être annoncés sous peu.

Robert Del Naja, tête pensante de Massive Attack, ajoute : "cela va être quelque chose d’unique, une plongée à bord de notre propre cauchemar nostalgique".