Les 1001 vies de Bernard Szajner, pionnier de la musique électronique

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/02/2016 à 10H18, publié le 08/02/2016 à 17H03
Bernard Szajner le magicien de l'ombre travaille la lumière 

Bernard Szajner le magicien de l'ombre travaille la lumière 

© Copie d'écran France 3

Bernard Szajner, pionnier de la musique électronique a crée les light shows de Magma et des Who. Magicien autodidacte, il est aussi l'inventeur de la harpe laser qui a fait la gloire de Jean-Michel Jarre. A 71 ans, le concepteur travaille ses créations robotiques dans l'ombre de son atelier Rochelais pour faire jaillir la lumière et le son.

Bernard Szajner a imaginé les créations lumières des concerts de Magma et The Who au moment de l'apparition du laser sur scène. Lassé de voir son travail de lumière réduit à une simple illustration, Bernard Szajner décide de poursuivre sa route seul.

Il ne joue d'aucun instrument. Peu importe, il adore bricoler, aime travailler la lumière et le son.  En 1980, il crée la harpe laser baptisé "La Syringe". Son instrument aux rayons verts fait le succès de Jean-Michel Jarre en 1981. Jarre dans la lumière, Szajner dans l'ombre. Mais l'artiste inclassable est considéré comme une référence dans la musique synthétique et robotique. Définitivement installé à La Rochelle, à 71 ans, le maître de la musique électronique ne cesse de créer, d'inventer des instruments mélant musique, image et mouvement. 

Reportage à La Rochelle : Joël Bouchon - Yann Salaün - Julien Deba 

https://videos.francetv.fr/video/NI_624034@Culture


L'ombre et la lumière sont donc viscéralement liés à Bernard Szajner. Cette vocation date du temps où l'enfant, issu d'une famille juive polonaise a dû se cacher dans une cave en 1944. Il a dû vivre dans l'obscurité la plus totale pour échapper aux Allemands. Cet événement marquant a un lien évident avec sa vie de créateur, a-t-il finit par reconnaître. Ce moment crucial a orienté sa vie entière vers une quête d'harmonisation de la musique, du son et de la vision. 
Extrait de la pochette de son album "Some deaths take forever"

Extrait de la pochette de son album "Some deaths take forever"

© The boutique Label

 

Bernard Szajner, dit Z,  a enregistré seulement cinq albums dans sa longue carrière solo. En 2012, il a signé son grand retour musical avec le spectacle "The Conference of the Birds", présenté lors du festival Visionsonic.

Un show mêlant fresques d'images géométriques et musique électronique, le tout entrecoupé par la narration de contes. Car Szajner ne veut surtout pas faire de la musique uniquement pour plaire. Il cherche avec ses créations, à raconter des histoires et éveiller des sentiments.

Signé sur les labels New Rose, Epic, Islands Records et aujourd'hui sur inFiné, Bernard Sazjner investit le club de La Sirène (La Rochelle) le 13 février à 20h.