Le village australien de Wee Waa fête Daft Punk... sans les musiciens

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/05/2013 à 12H34, publié le 17/05/2013 à 11H55
Un fan australien de Daft Punk.

Un fan australien de Daft Punk.

© Saisie écran de la video > http://youtu.be/8ENagiAZRWY

La bourgade de Wee Waa, dans le bush australien, est devenue vendredi la capitale mondiale du funk électro pour la sortie en avant-première de l'album de Daft Punk, "Random Access Memories". Mais une partie de la fête est gâchée : les musiciens ne devaient pas faire le déplacement et l'album a été intégralement dévoilé sur la Toile cette semaine.

Sony, maison-mère de la compagnie de disque Columbia, a affrété un avion pour la presse tout en démentant les rumeurs annonçant la présence surprise du duo composé de Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter.

"Capitale australienne du coton", Wee Waa se situe à 500 kilomètres au nord-ouest de Sydney, dans le vaste "inland" semi-désertique de l'île. Daft Punk avait annoncé le lancement mondial de son album dans ce village de 2.000 âmes en expliquant vouloir réunir ville et campagne et trouver l'idée, soufflée par sa maison de disque, "poétique". 4.000 ont acheté des tickets pour la soirée de Wee Waa organisée en marge de sa foire agricole annuelle. Les autorités attendent jusqu'à 6.000 personnes.
A Wee Waa, la Daft Punk mania est à son comble
Wee Waa, dont le boucher vend des saucisses "Daft Pork" et le pâtissier des tartes "punkalicieuses", est "complètement transformée", s'est réjoui son maire Conrad Bolton. Des centaines de masques de robot calqués sur celui qui illustre la pochette de l'album ont été distribués et des vidéos "Road to Wee Waa" montrant des fermiers et des écoliers en combinaison futuriste inondent YouTube.

A la radio australienne, les musiciens français ont rappelé que leur tournée 2007 s'était terminée au pays du kangourou. "Chaque fois que nous sommes allés en Australie, ça a été une super expérience. On a l'impression que les Australiens comprennent notre musique".