Le Dj et producteur Agoria publie un clip magnifique pour "You're Not Alone"

Publié le 17/01/2019 à 10H45
Un plan du clip sublime de l'Argentin Hernan Corera pour "You're not alone" d'Agoria.

Un plan du clip sublime de l'Argentin Hernan Corera pour "You're not alone" d'Agoria.

© Hernan Corera

Le producteur et Dj français Agoria, co-fondateur de Nuits Sonores connu pour ses sets techno inspirés, prépare son retour avec un quatrième album en mars. Un tournant semble-t-il vers plus de liberté pop, comme en témoigne le nouvel extrait parti en éclaireur, "You're Not Alone". Le clip superbe qui l'accompagne, tourné dans le désert en Argentine, pourrait bien terminer en haut du podium 2019.

Lumière, photo, gueules, paysage : tout est admirable dans ce clip

C'est un clip mais ce pourrait-être un portfolio sur papier glacé, tant chaque plan ressemble à une photo, cadrée, pensée, réfléchie comme un tableau, avec un grain et une lumière extraordinaires mais aussi des tronches captivantes. Ces visages, ce sont ceux de gauchos, d'authentiques jeunes gardiens de troupeaux argentins, que voulait absolument filmer pour ce projet le réalisateur Hernan Corera, Argentin lui aussi. 

Dans ce clip, un gang de Teddy Boys perd un de ses membres. Débute alors un rituel funèbre pour son dernier voyage. La petite amie du défunt et son fidèle camarade transportent le cercueil à moto à travers le désert baigné de lumière, puis l'enterrent au sein même de la montagne, dans l'intimité fraîche et ténébreuse de la roche. Le clip se clôt sur une (re)naissance.

Le clippeur argentin a déjà été récompensé d'un Grammy

Hernan Corera a réalisé certains des plus beaux clips des dernières années en Argentine. Il a obtenu en 2016 le Latin Grammy Award du Meilleur vidéo clip pour "Gallo Negro" de IKV. Un beau film même si celui réalisé pour "You're not Alone" d'Agoria est encore plus magnétique. On voit mal comment il pourrait passer inaperçu.

"L'idée de départ c'était d'être dans le surréel, la quatrième dimension", nous explique Agoria par téléphone. "Le clip est une ode à d'autres mondes. C'est le réalisateur qui a eu cette idée de dingue et j'ai tout de suite accepté. Ils ont filmé en Argentine et bossé comme des fous, la préparation et le montage ont été longs. Hernan Corera a même mis de l'argent de sa poche pour que ce soit exactement ce qu'il avait en tête. C'est rare d'avoir des artistes aussi impliqués."

Un groupe de gauchos dans le clip "You're Not alone" de Agoria © Hernan Corera

Le nouvel album d'Agoria annonce un tournant

Avec "Drift", son nouvel album attendu pour le mois de mars, Agoria semble amorcer un tournant. Le producteur et Dj dit s'être enfin donné le temps et les moyens de faire le disque dont il rêvait depuis longtemps sans l'oser. Ce qui frappe tout d'abord sur les deux premiers morceaux dévoilés, c'est qu'ils sont chantés (par d'autres) et beaucoup plus pop que par le passé, comme cet obsédant "You're Not Alone".

"C'est un album très différent de ce que je faisais avant", reconnaît l'auteur de l'impérissable "Violons ivres". "J'aime toujours autant mixer mais je trouve plus intéressant aujourd'hui de m'ouvrir et de travailler avec d'autres - chanteuses, chanteurs ou musiciens. C'est un bonheur pour moi de m'entourer et de dire, "passez en studio, amusons-nous !".

Le choix de faire travailler des clippeurs remarquables (son précédent titre, "Embrace", et son clip signé de la réalisatrice libanaise Jessy Moussallem, étaient déjà de haute volée), manifeste également un nouvel intérêt pour la question de l'image "qui me passait un peu au dessus de la tête il y a dix ans", avoue-t-il. Quant au nom de l'album à venir, "Drift", c'est, résume Agoria, "l'idée que l'on puisse être à la fois fan de trucs très pointus tout en s'autorisant des plaisirs coupables".

Agoria, dont l'album est attendu en mars, sera en concert le 11 avril à Paris (Elysée Montmartre). 
 

Un plan du clip "You're Not Alone" de Agoria.

Un plan du clip "You're Not Alone" de Agoria.

© Hernan Corera