Le chanteur de Killing Joke a disparu

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 03/08/2012 à 12H26
Jaz Coleman, chanteur de Killing Joke, à Londres le 10 novembre 2010

Jaz Coleman, chanteur de Killing Joke, à Londres le 10 novembre 2010

© Sipa / Brian Rasic / Rex Features

Jaz Coleman est introuvable, s'inquiètent les membres du groupe de rock Killing Joke dans un message sur Facebook.

Le chanteur et leader du groupe s'est volatilisé après avoir annoncé l'annulation de plusieurs concerts à la rentrée, contre l'avis des autres musiciens.

Killing Joke, révélé en 1985 au grand public avec le hit "Love Like Blood", devait se produire sur scène en septembre aux côtés des groupes The Cult et The Mission. Or, à la mi-juillet, Jaz Coleman aurait annoncé "avec joie" l'annulation de ces concerts, dans un message sur sa page Facebook (retiré depuis mais repris par des fans). Il n'y était pas tendre avec The Cult : "Toutes leurs chansons sont pourries !"

Depuis, Jaz Coleman "a disparu et n'a contacté aucun des membres du groupe", soulignent les musiciens de Killing Joke, dans un message publié mardi sur leur page officielle. "Nous sommes tous inquiets de la santé de notre chanteur disparu."


"Love like blood", extrait de l'album "Night Time" (1985)


Un groupe phare de la scène post-punk et new wave
Formé en octobre 1979 à Notting Hill, un quartier de Londres, Killing Joke est considéré comme un groupe majeur fusionnant des influences post-punk, gothic, new wave, rock alternatif et métal. Il a inspiré de nombreux groupes et artistes solo, allant de Nirvana à Porcupine Tree, en passant par Marilyn Manson et Nine Inch Nails. Seuls deux des membres fondateurs font toujours partie du groupe : le leader, chanteur et claviériste Jaz Coleman, dont l'absence de nouvelles suscite les inquiétudes, et le guitariste Geordie Walker.

"Eighties", extrait de "Night Time", dont l'intro n'est pas sans rappeler celle de "Come as you are" (1992) de Nirvana...

> Le message publié le mardi 31 juillet sur leur page Facebook (en anglais) :

"Official Statement (annonce officielle)

A statement was posted on Facebook, reputedly by our singer, maligning both The Cult and The Mission and pulling us out of the shows.He is now AWOL and has not contacted any of his band mates.
We are deeply embarrassed by this and offer our sincere apologies to all involved.
We are all concerned about our missing singer's welfare.

Killing Joke made a collective decision to play with The Cult and The Mission in September.
It was agreed by all of the band that we would do these shows. Indeed, we thought that they were something to look forward to, even though they were downsized.

We would still like to honour our commitment to this tour, the other bands, and all the Gatherers and people who have already bought tickets and made travel arrangements.
If this proves not possible, Killing Joke will make alternative arrangements to compensate for the trouble caused.
Meanwhile we are doing everything we can to make this tour happen and locate our missing singer.
KILLING JOKE"

"Millenium", extrait de "Pandemonium" (1994), l'album du retour très "métal" de Killing Joke après quelques années d'éclipse