Kavinsky et Busy P à l'Elysée pour la Fête de la Musique : Jack Lang jubile

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/06/2018 à 19H25, publié le 18/06/2018 à 18H23
Kavinsky et Busy P invités à jouer à l'Elysée pour la Fête de la Musique 2018.

Kavinsky et Busy P invités à jouer à l'Elysée pour la Fête de la Musique 2018.

© Charley Gallay/Getty/AFP et Fred Tanneau/AFP

"Hourra ! Hourra ! Enfin la musique techno entre à l'Élysée", a lancé lundi Jack Lang dans un communiqué. L'ancien ministre de la Culture, qui est à la fois le créateur de la Fête de la Musique et de la Techno Parade, réagissait à la programmation de plusieurs artistes de musique électronique jeudi prochain à l'Elysée, dans le cadre de la Fête de la Musique.

Kavinsky, Busy P, Chloé, Kiddy Smile et Cézaire à l'Elysée

Pour la Fête de la Musique, la présidence organise jeudi de 20h00 à minuit un concert de musique électro dans la cour d'honneur de l'Élysée, ouvert à tous sur simple inscription en ligne. Mais seules 1.500 personnes pouvant entrer, le concert est déjà complet.

Le concert réunira notamment deux grands noms de l'électro: Kavinsky, qui a notamment signé "Night Call", tube de la bande originale du film Drive, et Busy P, alias Pedro Winter, premier manager de Daft Punk et patron du label Ed Banger (Justice, Cassius, Sebastian etc). 

Ils seront aux côtés de jeunes artistes et producteurs comme Chloé, une des rares femmes de la scène électro française qui s'exporte, Cézaire, plutôt orienté funk et hip hop, et Kiddy Smile, connu pour sa mise en avant du mouvement new-yorkais du  "voguing", une danse urbaine née dans la communauté LGBT afro et latino-américaine.

Jack Lang parle de "victoire sur l'ignorance et le mépris"

"Les années de combat que nous avons menées pour la pleine reconnaissance de la Musique électronique, née en France, (...) sont aujourd'hui récompensées par le Président", a ajouté M. Lang, jugeant que cette musique avait été "longtemps diabolisée et excommuniée pour les pouvoirs publics et les médias".

L'ancien Ministre de la Culture, fondateur de la Fête de la Musique, est depuis longtemps un ardent défenseur de ce type de musique, qu'il avait mis à l'honneur en créant en 1998 la Techno Parade. 

Jack Lang a remercié "chaleureusement" le président de la République pour cette décision, qu'il qualifie de "victoire sur l'ignorance et le mépris".  L'ancien ministre de François Mitterrand a aussi appelé à "résoudre toute une série de problèmes" qui touche l'univers de la musique techno, comme "la faible reconnaissance des droits moraux et matériels des créateurs", "l'étouffement de petits festivals par les coûts excessifs de sécurité" ou encore "la quasi absence de la musique électronique sur de nombreuses radios". 

L'Elysée justifie l'invitation par l'importance de la "French Touch"

De précédents présidents avaient déjà organisé des concerts à l'Élysée mais sur invitation: Véronique Sanson sous Jacques Chirac et Julien Clerc sous François Mitterrand. Mais un concert de musique électro sera une première. 

Ce choix, explique la présidence, reflète l'importance des artistes français dans ce style de musique - la "French Touch" - avec des stars internationalement reconnues comme David Guetta et Daft Punk.