Jimi Hendrix jouera ... les Beatles dans son "biopic"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/07/2012 à 16H36
Là où il est, Jimi Hendrix lui même en rit sans doute... Ici en 1967 aux Pays-Bas.

Là où il est, Jimi Hendrix lui même en rit sans doute... Ici en 1967 aux Pays-Bas.

© ANP/AFP

L'équipe du film actuellement en tournage sur Jimi Hendrix est confrontée à un véritable casse-tête. Réputés particulièrement inflexibles, les ayants-droits du musicien ont en effet refusé que soit joué dans ce "biopic" (film biographique) très attendu la moindre note du guitariste gaucher... Résultat : il va falloir ruser.

Des reprises des Beatles et de Muddy Waters
Alors que le tournage de "All Is By My Side" a démarré depuis plusieurs semaines à Dublin (Irlande), avec Andre 3000 (du groupe Outkast) dans le rôle-titre, le magazine Rolling Stone révèle la solution trouvée par l'équipe pour remédier à l'absence de musique d'Hendrix. Faire enregistrer par Andre 3000 des reprises jouées par Hendrix lui-même à ses débuts, peu avant la sortie de son premier album "Are You Experienced ?".

On le verra donc reprendre le "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles qu'Hendrix a effectivement joué dans un club londonien en présence des Fab Four, mais aussi "Mannish Boy" de Muddy Waters, "Bleeding Heart" de Elmore James et "Wild Thing" de Chip Taylor. Deux autres titres, "Future Trip" et "Driving South" de Curtis Knight and the Squires, pour lesquels Jimi Hendrix officia un temps en musicien additionnel, sont également au menu.

Jimi Hendrix reprend "Sgt Peppers" des Beatles (ATTENTION LES OREILLES ! Il prévient lui-même)

"All is by My Side" se concentre sur les premiers pas en Angleterre
Réalisé par John Ridley, le film "All Is By My Side" se concentre sur les débuts de Jimi Hendrix, entre 1966 et 1967, principalement en Angleterre. "L'histoire raconte la découverte de Jimi Hendrix en tant que musicien additionnel , comment il est arrivé à Londres et comment il est devenu Jimi Hendrix", explique le producteur Sean McKittrick à Rolling Stone.

C'est Andre 3000, la moitié du duo hip-hop Outkast, qui prête ses traits au Voodoo Child. "Cela fait maintenant quatre mois qu'André est Jimi", souligne McKittrick. "Il marche et parle comme Jimi. Il a perdu énormément de poids. La transformation a été impressionnante."

Le film devrait être montré en avant-première au prochain festival du film indépendant de Sundance, en janvier 2013, et pourrait sortir dès l'an prochain. 

Andre 3000, très crédible en Jimi Hendrix sur le tournage de "All Is By My Side"

Andre 3000, très crédible en Jimi Hendrix sur le tournage de "All Is By My Side"

© Droits réservés
 Les raisons de la fausse note
Experience Hendrix LLC, l'organisation familiale qui supervise les droits sur la musique du guitar-hero, a pris dès le début ses distances avec le film. Pour autoriser l'utilisation de morceaux d'Hendrix, les héritiers exigent d'être étroitement associés au projet (quel qu'il soit), voire de le contrôler totalement. Or, on sait que la demi-soeur du musicien, Janie, à la tête de l'organisation, ne supporte rien qui sortirait de l'orthodoxie vertueuse dans laquelle elle a muré son frère. Ainsi, aucune allusion à la drogue n'est jamais admise. Un petit arrangement avec la réalité qui étonne alors qu'est communément admis que Jimi Hendrix est mort étouffé dans son vomi, après la prise simultanée de barbituriques et d'alcool, à Londres en septembre 1970.

Jimi Hendrix reprend "Wild Thing" à Monterey (1967)