Hattstattstok, le Woodstock alsacien, 40 ans après l'original

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 31/08/2009 à 10H58
Hattstattstok, le Woodstock alsacien, 40 ans après l'original

Hattstattstok, le Woodstock alsacien, 40 ans après l'original

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95557@Culture

40 ans après le célèbre festival américain, un hommage lui était rendu dans un village alsacien, Hattstatt apris pour l'occasion le nom d'Hattsattstock!

Le festival de Woodstock ne s'est pas déroulé à Woodstock mais à Bethel, état de New York. Hattstattstok ne s'est pas déroulé à Hattstattstok, mais à Hattstatt, dans le Haut-Rhin. Le "stock" final n'est là que pour bien marquer la communauté d'esprit entre les deux évènements.

Trois jours de paix, de musique et d'amour... Belle définition que celle donnée par ses organisateurs au plus grand évènement hippie, qui connut là son apogée et donc le début de son déclin.
 La paix : les trois jours d'août 1969 dans leur champ de Bethel (New York) ont été un cri contre l'engagement américain au Vietnam. Un cri symbolisé par l'interprétation deJimi Hendrix qui "exécute " l'hymne de son pays en terminant dans des riffs évoquant l'explosion des bombes. Jimi avait servi au Vietnam... Aujourd'hui il faudrait un Woodstock anti-guerre en Iran et en Afghanistan... Des guerres dont on ne voit rien et donc qui ne mobilisent pas.
 La musique, c'est là l'aspect le plus facile à imiter. Malgré la mort de Jimi Hendrix et de Janis Joplin (entre autres), on peut trouver des artistes jouant à la manière de... Pour satisfaire ceux qui considèrent que l'élan musical de ce moment a été l'un des pics de qualité, alliant pop, blues et psychédélisme.
 Troisième pôle, l'amour. L'héritage du flower power est là beaucoup plus sombre. Alliant la liberté des moeurs à l'usage des stupéfiants, cette bouffée de sentiments positifs, de recherche d'absolu et de connaissance du prochain a dramatiquement échoué à travers le virus du SIDA dans les rencontres non protégées et dans les seringues d'héroïne. On peut vouloir le meilleur et hériter du pire.
A Hattstatt, la nostalgie n'a voulu se souvenir que du meilleur et c'était la bonne idée. Elle n'a pas manqué cependant d'allier à la musique des exigences plus contemporaines, comme une sauce idéologique absolument nécessaire pour donner du goût à la musique.