Génération Woodstock

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 15/08/2009 à 12H08
Génération Woodstock

Génération Woodstock

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479197@Culture

Peace, love and rock'n'roll. Les hippies, c'était l'amour, la liberté et la musique. Woodstock marque l'un des moments fort de ce mouvement. Peut-être son apogée. Pourtant, aujourd'hui, nombreux sont ceux qui voient en Woodstock plus qu'un festival hippie.

C'était le 15 août 1969. Le festival de Woodstock s'ouvrait. Prévu pour recevoir 50.000 spectateurs, il vit finalement débarquer plus de 450.000 hippies. 32 groupes et solistes de musique folk, rock, blues et soul. Quatre jours hors du temps, irréels, qui constituent a posteriori l'un des plus grands moments de l'histoire de la musique populaire. Pourtant, la "vénération" que l'on porte aujourd'hui à ce festival est loin d'être évidente à l'époque. Le rock apparait comme une sous culture. Tout le monde n'avait pas eu un jugement positif sur le célèbre festival de rock. La presse, comme le Wall Street Journal, s'était déchaîné, qualifiant l'événement de "dégoûtant ou pitoyable ou les deux mais en tous cas écoeurant".
Ce qui n'empêche pas certains de vivre l'aventure en duo... voire même en trio. Et il faut croire que la hippie attitude constitue un bon ciment conjugal. Quarante ans après, ils sont toujours ensemble. D'autres aiment dire qu'ils y étaient. Ils sont LA génération Woodstock.


 -> Pour les nostalgiques qui voudraient partir en pèlerinage, Le Figaro vous donne quelques pistes
 -> Testez vos connaissances sur le mouvement hippie
 -> Si hier il était critique, aujourd'hui le Wall Street Journal vous propose une vidéo sur "Comment Woodstock a changé l'industrie de la musique"
 -> Quant au Monde il vous propose des éclairages et des témoignages