Depeche Mode annonce un nouvel album et une tournée mondiale au printemps

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/10/2012 à 16H00
Depeche Mode : un nouvel album et une tournée mondiale, en France le 15 juin au Stade de France, et le 16 juilletà Nîmes)

Depeche Mode : un nouvel album et une tournée mondiale, en France le 15 juin au Stade de France, et le 16 juilletà Nîmes)

© UNIMEDIA/SIPA

En plein renouveau de la new-wave, les Britanniques du groupe Depeche Mode, qui ont contribué à populariser le genre à travers le monde, ont annoncé mardi en grande pompe leur retour avec un 13e album et une tournée au printemps 2013.

Dave Gahan, Martin Gore et Andy Fletcher ont tenu à Paris une conférence de  presse mondiale, retransmise en direct sur le site internet de Depeche Mode et à laquelle se sont pressés des dizaines de médias venus des quatre coins de l'Europe. "Nous sommes très heureux que tant de monde s'intéresse toujours à ce que nous faisons, sans même avoir entendu quoi que ce soit", a déclaré Dave Gahan.

Le groupe a annoncé la publication au printemps prochain de son 13e album studio et le lancement d'une grande tournée, le 7 mai à Tel Aviv. Pour le moment, 34 dates sont programmées dans 25 pays européens. Depeche Mode devrait y jouer devant 1,5 million de spectateurs avant d'entamer une tournée américaine. En France, le groupe se produira pour la première fois de sa carrière au Stade de France le 15 juin, puis le 16 juillet dans les arènes de Nîmes.

Les Britanniques n'étaient plus remontés sur scène depuis 2010 et la gigantesque tournée qui avait suivi la sortie de l'album "Sounds of the  universe", paru en 2009 chez EMI. Formé en 1979, Depeche Mode est un des groupes les plus populaires du monde, avec plus de 100 millions d'albums vendus et des tubes comme "Personal  Jesus", "Just can't get enough" ou "Enjoy the silence".


Depuis plusieurs mois, la new wave connaît un regain d'intérêt grâce à une  vague de jeunes artistes (Lescop, Savages...) qui en reprennent les codes et  les sonorités et citent Depeche Mode parmi leurs influences.

"Hybride"

Mais le groupe ne s'est pas montré effrayé par la concurrence. Interrogé sur la questiond de savoir s'ils étaient toujours les meilleurs aux synthétiseurs, Andy Fletcher a simplement répondu : "naturellement". Sur leur nouvel opus, les musiciens sont restés évasifs. "C'est très  différent (de ce que nous avons fait auparavant), mais certaines chansons évoquent "Violator" et d'autres "Songs of faith and devotion". Pour moi, c'est une sorte d'hybride des deux", a expliqué Martin Gore.

Depeche Mode a travaillé pour la troisième fois d'affilée avec le producteur Ben Hillier, et Dave Gahan a "participé plus que jamais à l'écriture", a-t-il souligné. En préambule de la conférence de presse, une nouvelle chanson accompagnée d'un court film en noir et blanc sur le groupe en studio a été dévoilée. Très puissant, le morceau sonne comme un classique de Depeche Mode, à base de basses lourdes, de guitares saturées et de synthétiseurs.

Le disque, sur lequel le groupe "travaillait encore vendredi", n'a pas encore officiellement de nom

Ni nom, ni de date de sortie, ni même de label... même si plusieurs responsables de Sony Music France étaient présents dans la salle. "Nous pouvons seulement dire que Daniel Miller (le patron de leur label  historique Mute, ndlr) est toujours avec nous et que nous comptons toujours  beaucoup sur lui", a déclaré Dave Gahan.

Décontractés et pratiquant un humour pince-sans-rire, les membres du groupe ont abordé sans fard leur passé tumultueux. "Etre sur scène a beaucoup changé pour moi, parce qu'avant j'étais tout le temps ivre. Depuis les deux dernières tournées et demi, je ressens ce que ça fait réellement", a confié Martin Gore.