Daft Punk : "Get Lucky" se décline en préservatifs

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/07/2013 à 21H01, publié le 11/07/2013 à 12H34
Détail de la photo postée par Sony Music Belgique

Détail de la photo postée par Sony Music Belgique

© Sony Music / DR

Le single du duo français bat des records d'audience et existe désormais sous forme de préservatif. Une illustration de plus de la stratégie promotionnelle rodée des Daft Punk.

“Get lucky”, le titre phare du nouvel album des Daft Punk est fredonné par la planète entière. Surfant sur cette popularité, des produits dérivés estampillés “Get lucky” apparaissent. Dernier du genre, les préservatifs. Jouant sur la signification de l’expression anglaise, voulant dire "être chanceux" en matière de rencontres, la maison de disque du duo français Sony Music a annoncé sur son compte Instagram la sortie des ces préservatifs.
A n’en pas douter, ces préservatifs développés en partenariat avec Durex deviendront collector. Ce n’est pas la première fois que des artistes utilisent ces protections comme supports pour leur promotion : en 2011, Mylène Farmer avait ainsi accompagné la sortie de son signle “Lonely Lisa” de quatre préservatifs customisés.

Bientôt des "action figure" Daft Punk
Pour Daft Punk, le duo casqué, l’expression “sortez couvert” prend tout son sens, même si certains internautes ne peuvent s’empêcher d’ironiser sur cette opération commerciale, arguant qu’elle aurait encore été plus valable sur un ancien titre des Français.

Le succès de l'album "Random Access Memories" ne diminue pas, et d'autres produits dérivés devraient voir le jour. On annonce ainsi des figurines à l'éffigie du duo masqué, déjà disponibles en pré-commandes en ligne.

D'autres collaborations à venir avec Nile Rodgers
Dans un autre domaine, Nile Rodgers, star du funk et collaborateur de Daft Punk sur "Get lucky" (et d'autres titres de leur dernier album) a annoncé ce mercredi sur la chaîne Djazz.tv d'autres futures collaborations avec Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter.

Expliquant avoir retrouvé plusieurs titres inachevés de son groupe Chic, dans les années 1970, le guitariste funk a affirmé vouloir les terminer et évoqué la participation du duo parisien sur au moins l'un d'entre eux..