Daft Punk donne sa toute première interview 2013

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 14/04/2013 à 17H01, publié le 14/04/2013 à 11H20
Daft Punk 2013, habillé en Hedi Slimane pour Saint Laurent.

Daft Punk 2013, habillé en Hedi Slimane pour Saint Laurent.

© Daft Punk / Saint Laurent Music Project

Le voile se lève chaque jour davantage sur le nouvel album de Daft Punk, "Random Access Memories", attendu pour le 21 mai. Après avoir laissé les principaux collaborateurs du disque s'exprimer tour à tour (Giorgio Moroder, Todd Edwards et Nile Rodgers), Thomas Bangalter et Guy-Man de Homem Christo parlent enfin. Le magazine Rolling Stone a l'honneur de publier le premier entretien.

Bien entendu, le magazine connaît lui aussi la musique : il ne livre pas toutes ses billes du premier coup. Seuls des extraits de l'interview viennent d'être mis en ligne. Voici ce qu'on en a retenu :

1. MOINS DE MACHINES, PLUS D'HUMAIN 
Lorsqu'ils se sont remis au travail en vue d'un nouvel album, les premières démos que Thomas et Guy-Man ont composé sur des machines leur ont donné l'impression d'être en "pilotage automatique". Une nouvelle approche a émergé : "Nous voulions faire ce que nous faisions d'habitude avec les machines et les samplers, mais aves des gens", ont-ils confié à Rolling Stone.

Ils ont donc limité le rôle des machines aux maximum, ne gardant qu'un énorme synthétiseur analogique construit sur-mesure et joué live durant l'enregistrement.

Une boîte à ryhtme est conservée sur deux titres sur treize ainsi qu'un assortiment de vocoders. Mais à ce sujet, le duo a souhaité se différencier de l'auto-tune en faisant en sorte que les "voix robotiques sonnent le plus humain possible".

2. DES POINTURES JOUENT SUR LE DISQUE
Daft Punk dit avoir recruté "d'excellents musiciens" pour jouer sur ce disque, dont certains sont crédités sur des albums de Michael Jackson, Herbie Hancock et Eric Clapton. On le savait déjà, mais il est précisé que Nile Rodgers, le leader de Chic, joue de la guitare rythmique sur plusieurs titres de "Random Acess Memories". Quant à Pharell Williams, il tient le micro sur deux titres : "Get Lucky" (distillé par petites secondes depuis des semaines) et "Lose Yourself to Dance". Julian Casablancas, Panda bear de Animal Collective sont également de la party.

3. EN AVANT VERS LE PASSE
"Les seventies et les eighties" sont à nouveau à l'honneur sur cet album. "Ce n'est pas que nous ne pouvons pas faire un truc qui sonnerait super futuriste, mais nous voulions jouer avec le passé", souligne Guy-Man.

4. UN ALBUM VOYAGEUR ET DES STUDIOS PARTICULIERS
L'album a été enregistré tout autour du monde. Les voix et les overdub ont été surtout enregistrés à Paris, mais les sections ryhtmiques ont été réalisées à Los Angeles et New York (studio Electric Ladyland) et dans une poignée d'autres vénérables studios.

"Certaines chansons sur l'album ont voyagé dans 5 studios sur deux ans et demi. "Aujourd'hui la musique électronique est faite dans les aéroports et des chambres d'hôtels, par des dj voyageurs", souligne Thomas. "Il y a là un sens du mouvement, peut-être, mais ce n'est pas la même vibe que d'aller dans ces studios qui contiennent certaines choses spécifiques".

5. LA MUSIQUE ELECTRONIQUE RONRONNE, SELON THOMAS
"La musique électronique se trouve actuellement dans une zone de confort et ne bouge pas d'un iota", estime Thomas Bangalter. "Ce n'est pas ce que sont supposés faire les artistes."

Le genre souffre selon lui d'une "crise d'identité : tu écoutes une chanson, de qui est-elle ? Il n'y a pas de signature. Skrillex a du succès parce qu'il a un son reconnaissable : tu entends une chanson dubstep, même si ce n'est pas lui, tu crois que c'est lui".

6. DAFT PUNK SE FAIT TAILLER LE COSTARD PAR HEDI SLIMANE
Le directeur artistique de Saint-Laurent, Hedi Slimane, signe à nouveau les costumes de scène de nos deux robots. Il avait déjà conçu ceux de "Human After All" en 2005. Les différences sont donc subtiles. Voir notre article et toutes les photos à ce sujet.

7. PAS DE TOURNEE DANS L'IMMEDIAT
Selon Thomas, une tournée pour défendre cet album n'est pas à l'ordre du jour. "Nous voulons tout concentrer sur l'acte et l'excitation d'écouter l'album", ajoute-t-il. Daft Punk ne conçoit pas l'idée de tournée comme étant un pendant, ou un accessoire à un album. Lorsqu'ils repartiront sur les routes, ils prévoient une set list comprenant des titres de toute leur carrière.

8. DAFT PUNK TRAVAILLE AVEC KANYE WEST
Alors qu'ils enregistraient "Random Access Memories", les Daft Punk ont trouvé le temps de jammer avec Kanye West pour son prochain album. Kanye, qui avait samplé leur "Harder, Better, Faster, Stronger" sur son hit "Stronger", est "un bon ami". Le réalisateur anglais Chris Cunningham (connu notamment pour ses clips dérangeants d'Aphex Twin "Come to Daddy" et "Windowlicker") serait déjà à pied d'oeuvre pour réaliser la vidéo d'une de ces chansons réalisées en commun.