Daft Punk à Rock & Folk : "Tous unis pour la musique du futur !"

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 17/04/2013 à 18H34, publié le 17/04/2013 à 12H23
Daft Punk version 2013.

Daft Punk version 2013.

© DR

Jamais là où on les attend. Après la première interview à Rolling Stone US publiée en partie ce week-end, Daft Punk orne la couverture du dernier numéro de notre vénérable bible musicale nationale "Rock & Folk", en kiosques ce mercredi. Les deux robots ont accordé une longue interview très éclairante au rédacteur en chef Philippe Manoeuvre. En voici quelques points saillants.

"Les boucles emprisonnent la musique"
Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo le soulignent tout de go : "Random Access Memories", promis pour le 21 mai, "est notre premier album studio." "Jusque là, on avait toujours fait notre musique à la maison".

Tout part d'un constat : le fait que la musique en général, et l'électronique en particulier, est "en pilotage automatique". "Plus personne n'essaye de pousser les limites" dans la musique électronique, déplorent-ils. Un écueil auquel ils admettent ne pas être étrangers. "Pendant des années, on a fait des boucles et nos albums ont marché, OK. Ces boucles, auxquelles nous avons contribué, emprisonnent la musique".

Des pointures de l'âge d'or du Funk
Face à cela, Thomas et Guy-Man ont décidé de "recréer un son très chaud" "avec peu de machines et beaucoup de musiciens". Et tant qu'à se faire plaisir, de recruter "les meilleurs" musiciens "de l'âge d'or du funk", c'est à dire "l'époque magique" située entre 1975 et 1982, "avant l'arrivée de la new-wave et du son numérique". 

"C'était l'idée de se dire quelque chose est en train de se perdre. Allons en studio, entrons en contact avec nos idées, ces musiciens qui nous ont façonnés en tant que personnes", expliquent-ils. D'où la présence du guitariste Nile Rodgers de Chic ou du batteur JR Robinson, crédité sur "Off The Wall" de Michael Jackson et "Gimme The Night" de George Benson. Ou encore l'ingénieur du son qui a travaillé sur "Controversy" de Prince. Que des pointures.

"Attention, on n'essaye pas de retourner dans le passé", soulignent les Daft. "On essaye juste de retrouver la ligne invisible entre les classiques". Pas si simple : ce disque, constitué de "couches et de couches d'enregistrements", de Los Angeles à Paris, leur a pris "des années".

Proposer quelque chose de frais face au climat plombé
Face "au découragement général", et au climat "totalement pessimiste, déprimé, cynique", Thomas et Guy-Man disent proposer avec ce 4e album "un truc généreux, innocent et très libre". Tout ce dont le monde a besoin en ce moment.

Alors, Daft Punk, sauveur de l'humanité ? Toutes ces pointures du funk et nos deux démiurges, sont "unis pour la musique du futur". "On fait de la musique en fans. C'est ça qui nous a motivés. Essayer de rendre ce qu'on a reçu". Et au final, "le challenge c'est de voir si on peut faire un truc mainstream expérimental massif et panoramique en même temps".

"Aucune musique nulle part ne sonne comme cet album", promettent-ils. 

Vous êtes prêts ? Oui ? Alors foncez acheter ce numéro de "Rock & Folk", qui contient encore moult révélations et plein de photos étonnantes, déjà collector avant même sa sortie...
Daft Punk en couverture de Rock & Folk - numéro daté Mai 2013.

Daft Punk en couverture de Rock & Folk - numéro daté Mai 2013.

© DR
A noter que le tracklisting de "Random Access Memories" vient par ailleurs d'être révélé: 

1) "Give Life Back to Music"
2) "The Game of Love"
3) "Giorgio by Moroder"
4) "Within"
5) "Instant Crush"
6) "Lose Yourself to Dance"
7) "Touch"
8) "Get Lucky"
9) "Beyond"
10) "Motherboard"
11) "Fragments of Time"
12) "Doin' It Right"
13) "Contact"