"Chroniques du bordel" selon le rappeur bisontin Germinal

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 28/10/2010 à 09H45
"Chroniques du bordel" selon le rappeur bisontin Germinal

"Chroniques du bordel" selon le rappeur bisontin Germinal

© Culturebox

C'est l'un des rappeurs bisontins les plus influents de sa génération. Germinal présente son nouvel album sorti le 10 octobre 2010 : "Chroniques du bordel". Un constat amer sur la situation sociale en France.

https://videos.francetv.fr/video/NI_121653@Culture

De son vrai nom Germinal Pagani, le compositeur et interprète était forcément prédestiné à dresser un portrait sans concession de la société d'aujourd'hui. Son dernier album "Chroniques du bordel" sonne comme un appel à la révolution. Né dans un quartier populaire de Besançon en 1972, le jeune rappeur franc-comtois s'est d'abord investi dans le social. Il a été éducateur, professeur de percussions avant d'enchaîner les petits boulots. Mais la musique a toujours été sa passion. Il puise son inspiration dans la soul pour commencer, et s'intéresse aux sonorités orientales. C'est finalement dans le rap puissant et engagé des Américains de Public Ennemy ou des Français du groupe IAM qu'il trouvera définitivement son mode d'expression.
Lauréat du concours francophone Utopia en 2003, sélectionné pour la finale du tremplin des Eurockéennes en 2004, et finaliste du Concours Jeunes Talents du Festival Jacques Brel à Vesoul en octobre 2009, Germinal s'affirme de plus en plus comme l'une des références du rap en France. Ce troisième album et son titre phare "L'étendue des dégâts" en sont la preuve.

A voir ou à revoir sur Culturebox :
- Les rappeurs sénégalais de Daara J Family
- Le rappeur marseillais Soprano sort un nouvel album (septembre 2010)
- Gak, le rappeur niçois, sort Pow Europe sous label américain (septembre 2010)