Avec Metropolis Peter Cincotti poursuit son évolution pop funk

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/08/2012 à 16H02
Peter Cincotti

Peter Cincotti

© Burton Yount

Peter Cincotti sort un nouvel album le 31 août: Metropolis. Ce 4ème opus confirme le tournant du crooner américain vers la sphère pop mâtinée de funk. Étonnant virage. mais Peter Cincotti

On connaissait le parcours inverse.

Prenez Sting parti de Message in a bottle pour rencontrer un English man in New York.

Evolution assez logique qui fait quitter avec le temps la fougue rock pour la quiétude jazzy.

Et bien Peter Cincotti a choisi le parcours inverse.

Au début Cincotti c'était çà:

C'était en 2003. et quand il disait qu'il avait changé les règles, on ne se doutait pas que cela allait s'appliquer à sa musique dans de telles proportions.

Car Peter Cincotti aujourd'hui c'est çà:

Le monde devient fou?

On pourrait le penser en entendant ce grand écart.

Mais voilà on a affaire à un garçon doué.

Un garçon qui, avec son producteur: John Fields (Switchfoot et Jonas Brothers) a su s'inspirer des Pet Shop  Boys et de Robbie Williams pour offrir une pop mâtinée de funk que l'on devrait, à l'instar du 1er single Do or Die, beaucoup entendre.

Avec Metropolis, Peter Cincotti explore les peines et les joies de l'humain dans le quotidien de la vie urbaine et crée un pont musical entre son passé récent et son présent.

Et comme il le dit lui-même dans "Fit you better"
"I'm a modern man
You're from another time
But we're the broken halves
Of a single line"

La modernité et le passé ne sont jamais que les moitiés brisée d'une même ligne.

La pochette de l'album

La pochette de l'album

© DR

Metropolis dans les bacs le 31 août 2012.