Des stars de la K-pop, la pop sud-coréenne, bientôt à Pyongyang

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Publié le 21/03/2018 à 16H02
Cho Yong-pil sur scène en 2013

Cho Yong-pil sur scène en 2013

© Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

Des stars de la K-pop, la pop sud-coréenne, dont le succès mondial ne cesse de grandir, vont bientôt se produire en Corée du Nord. Cela fait plus d’une décennie qu’un tel déplacement ne s’est pas produit, signe du dégel notable des relations entre les deux pays occasionné par les récents jeux Olympiques d’hiver.

Premier déplacement depuis 2007

Séoul va envoyer un total de 160 artistes à Pyongyang pour une visite de quatre jours, du 31 mars au 3 avril, selon un communiqué publié après des discussions dans le village frontalier de Panmunjom, où fut signé l'armistice de la guerre de Corée (1950-1953).

Parmi eux, les célébrités locales Cho Yong-pil et Choi Jin-Hee, les cinq membres du girls band Red Velvet, ainsi que Seohyun, de Girls' Generation, groupe célèbre de la K-pop. Il s'agira des premiers spectacles de groupes sud-coréens au Nord depuis 2007.

"Ce n'était pas facile de choisir des chansons qui sont appréciées des deux côtés", a expliqué Yoon Sang, responsable de la délégation sud-coréenne.
Red Velvet : "Bad Boy' MV" (clip)

De rares précédents

D'après Séoul, le Nord a invité les artistes afin "de maintenir l'élan envers la paix et la réconciliation". Le Nord avait envoyé sa propre troupe d'artistes en Corée du Sud lors des récents JO d'hiver. Les 140 membres de l'orchestre de Samjiyon avaient livré deux  performances.

Malgré les réticences de certains en Corée du Sud, les billets s'étaient arrachés, avec 156.000 demandes pour un peu plus de mille places.

Les Sud-Coréens vont donner deux concerts, dans le grand théâtre de Pyongyang Est d'une capacité de 1.500 places ainsi qu'au Gymnase de Ryugyong Jong Ju Yong qui peut accueillir 12.000 spectateurs.

En 1985, des musiciens sud-coréens avaient donné un premier concert à Pyongyang dans le cadre d'échanges culturels. A la suite d'un sommet historique entre Séoul et Pyongyang en 2000, plusieurs chanteurs sud-coréens, dont Cho Yong-pil, s'étaient produits dans le Nord.