Des objets intimes de Serge Gainsbourg vendus pour 60 000 euros à Nantes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/10/2012 à 11H09
8 600 euros pour des listes de course écrites par Gainsbourg pour Elisa, sa femme de ménage

8 600 euros pour des listes de course écrites par Gainsbourg pour Elisa, sa femme de ménage

© France3 / Culturebox

Vingt-et-un ans après sa mort, Serge Gainsbourg fascine toujours autant ses fans et le public en général. Pour preuve, cette vente aux enchères organisée le 25 octobre à l’hôtel des ventes Talma à Nantes. Manuscrits écrits de la main de l’artiste mais aussi objets du quotidien lui ayant appartenu, tout est parti

https://videos.francetv.fr/video/NI_133679@Culture

Plus de 62 350 euros. C’est le montant de cette vente aux enchères qui a permis aux fans de rentrer dans l’intimité de leur idole (à titre de comparaison, en 2011, une vente comportant elle aussi des manuscrits et d’objets ayant appartenu à serge Gainsbourg avait rapporté 266 000 euros).

Le record de la vente nantaise a été atteint avec une note manuscrite destinée au film "L'amour est un poison violent" et une note préparatoire pour l'album "L'homme à la tête de chou", adjugées 18 500 euros chacune. « Des montants à la hauteur du génie de Gainsbourg » selon  Serge Bouron, le vendeur de ces objets. Ce fan aurait côtoyé l’artiste entre 1985 et 1986. Il avoue même avoir conservé des mégots laissés par Gainsbourg mais ces traces de l’addiction tabagique de Gainsbourg n’ont pas été intégrées au catalogue. « On m’a dit que cela ne se serait pas vendu » précise Serge Bouron. Rien n’est moins sûr…