Des chansons de France Gall remplacent les sonneries d'un collège de Nîmes

Mis à jour le 12/01/2018 à 17H10, publié le 12/01/2018 à 16H08
Les couloirs du collège Diderot résonnent des chansons de France Gall

Les couloirs du collège Diderot résonnent des chansons de France Gall

© France 3 / Culturebox

Alors que les obsèques de France Gall ont eu lieu aujourd'hui, le collège Diderot de Nîmes lui rendu hommage à sa façon toute cette semaine. Les sonneries de fin de cours ont été remplacées par une chanson différente de France Gall chaque jour. Un hommage qui touche les élèves et qui s'inscrit dans une démarche éducative entamée il y a cinq ans dans cet établissement situé en ZEP.

Il y a un mois, les couloirs du collège Diderot de Nîmes avait résonné des chansons de Johnny Hallyday à chaque fin de cours pour rendre hommage à l'idole des jeunes.

Cette semaine, ce sont les chansons de France Gall : "Résiste", "Il jouait du piano debout", "Ella""qui retentissent aux inter-cours en hommage à la chanteuse disparue dimanche dernier. Pour ces collégiens, ce sont certes "des chansons un peu anciennes" mais "On va toujours se souvenir d'eux. Ça va rester à jamais dans notre tête" confie un élève.

Reportage : Languedoc-Roussillon : J.M Escafre / J. Paul / J.P Marin / V. Portela-Rosa

https://videos.francetv.fr/video/NI_1161857@Culture

Les sonneries : 8 heures de musique par an

Pascal Bessan le principal du collège a remplacé les sonneries par de la musique depuis 2013 pour une raison bien simple : "J'ai fait le le décompte, dit-il. Un enfant qui est dans un collège où il y a des sonneries classiques se prive de... 8 heures de musique par an".

C'est comme cela que dans ce collège situé en Zone d'Education Prioritaire, la musique est devenue un ciment. A tel point qu'il y a ici un orchestre et une chorale. Les cours de musique permettent aussi de "rebondir" sur les "chansons-sonneries", d'ouvrir les esprits et d'étoffer la culture musicale des élèves confie le professeur de musique.