Mozart, Oasis, Jackson, Booba, les grandes rivalités du monde de la musique

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/08/2018 à 10H35, publié le 02/08/2018 à 18H06
Booba lors de son concert aux Eurockéennes de Belfort en juillet 2017

Booba lors de son concert aux Eurockéennes de Belfort en juillet 2017

© Sebastien Bozon / AFP

La musique adoucit-elle vraiment les moeurs ? Après l'esclandre entre les bandes de Kaaris et Booba à l'aéroport d'Orly le 1er août, rien n'est moins sûr. Toutefois, si on peut regretter la façon peu élégante dont s'est envenimée la relation entre les deux rappeurs, le monde de la musique est plein de ces relations conflictuelles, parfois violentes, mais aussi très souvent mises en scène.

Mozart et Salieri :
entre concurrence et admiration
Le monde de la musique n'a pas attendu l'invention du rap pour voir surgir des rivalités violentes. Au XVIIIe siècle, déjà, Wolfgang Amadeus Mozart et Antonio Salieri entrent dans une concurrence féroce. Une rivalité non dénuée de respect mutuel, mais que le siècle suivant, en idolâtrant Mozart, a transformé en haine sanguinaire. Un mythe alimenté par les rumeurs, comme celle d'un empoisonnement de l'auteur du "Requiem" par son adversaire. Or, il est probable que malgré leur rivalité artistique et professionnelle, les deux hommes s'admiraient l'un l'autre, n'hésitant pas à collaborer ponctuellement comme pour "Per la Ricuperata Salute di Offelia", morceau exhumé par hasad en 2016.
La rencontre entre Salieri et Mozart à la cour de l'empereur Joseph II, telle que vue par le cinéaste Miloš Forman

Prince et Michael Jackson :
meilleurs ennemis
Ils sont nés la même année, en 1958, et sont aussi talentueux l'un que l'autre. Michael Jackson et Prince se sont livrés une guerre d'égo féroce dans les années 80. Le premier est un produit du star system et a connu la célébrité dès 7 ans, l'autre n'a atteint la gloire qu'en 1982. Et si Prince était connu pour ses chansons déchaînées, toujours aptes à choquer la société puritaine de l'époque, Jackson, lui, était bien plus policé. Leur inimitié culmine en 1983, lorsque Prince, aux dires de Quincy Jones, aurait menacé de mort Michael Jackson. Pourtant, au décès de ce dernier, le Kid de Minneapolis rendra hommage au roi de la pop : "On est toujours triste quand on perd quelqu'un qu'on a aimé", confie-t-il au Monde.
Tupac et Biggie :
tragédie en trois coups de feu
Tupac Shakur et Notorious B.I.G se rencontrent pour la première fois en 1993 à Los Angeles. Tupac est déjà au sommet de sa gloire, et aide largement "Biggie" à sortir de l'ombre. Pourtant à la fin de l'année suivante, une fusillade provoque un tournant dans les relations entre les deux rappeurs, tous les deux proches des milieux mafieux. Invité dans le studio du producteur de Biggie à New York, Tupac est agressé et blessé par balles. Depuis la cellule où il est envoyé quelques semaines plus tard suite à une affaire d'agression sexuelle, il accuse Biggie d'être l'instigateur de la fusillade. C'est le début de la guerre entre les deux raps, East Coast et West Coast, qui ne prendra fin qu'avec la mort par balles des deux instigateurs, Tupac en 1996 à Las Vegas et Biggie l'année suivante à Los Angeles.

Blur et Oasis :
le clash de la britpop
Dans les années 90, Noel Gallagher et son frère Liam n'avaient pas de mots trop durs pour leurs rivaux du groupe Blur, souhaitant à Damon Albarn de "crever du sida". La vague "britpop" naît en 1992 dans le quartier londonien de Camden Town avec des titres comme "The Drowners" de Suede, mais aussi "Popscene" de Blur, qui s'impose comme un groupe majeur. Mais une bande de sales gosses de Manchester appelée Oasis leur dispute la première place au sommet des charts, menée par deux frères bagarreurs, Liam et Noel. Oasis et Blur, c'est un peu, pour les chroniqueurs, le combat de l'Angleterre sale et prolétaire du nord contre celle du sud, proprette et bourgeoise. Un combat qui a largement alimenté le succès commercial des deux formations.
Les Gallaghers :
frères intenables
On croyait que la guerre de la britpop appartenait aux années 90, mais en 2009, alors qu'ils sont sur le point de se donner en concert à Rock en Seine, Liam et Noel Gallagher s'opposent violemment. Avec cet ultime bagarre, les frères rompent définitivement. L'année suivante, Liam se retrouve à boire un verre avec Damon Albarn et enterre la hache de guerre avec son ancien ennemi. Mais près de dix ans après leur querelle, les frères Gallagher ne montrent aucun signe de rapprochement : alors que Liam jouait aux Vieilles Charrues fin juillet 2018, Noel se donnait, lui à Lollapalooza. La proposition, venue de Liam pendant les Charrues, de reformer "big O" est restée sans réponse. Quant au festival Rock en Seine, en août, seul Liam s'y produira. La réconciliation sera peut-être pour 2019 ?


Loin d'être novateurs, Booba et Kaaris, qui attendent le procès de leur bagarre à Orly, s'inscrivent donc dans un schéma tout à fait traditionnel. Que ce soit à cause d'égos un peu fragiles, d'une ambiance de masculinité toxique ou tout simplement pour des raisons commerciales, les "clash" entre musiciens ont encore de belles heures devant eux.