Classique au Vert : un grand bol d'air musical aux portes de Paris

Publié le 12/08/2018 à 17H20
classique au vert photo © France 3 Culturebox (Capture d'écran)

Le festival "Classique au Vert" a ouvert ses portes le 11 août au Parc Floral de Vincennes. Jusqu'au 2 septembre, le seul grand festival de musique classique parisien mettra à l'honneur jusqu'au 2 septembre les musiques américaines et françaises.

Les premières notes de la sonate en mi mineur de Rachmaninov s'envolent mélancoliquement dans la chaleur d'un dimanche après-midi. Loin des danses endiablées des festivals rock et électro, la musique ici fait l'économie des synthés et des guitares électriques, mais pas de l'émotion. Une émotion redoublée cette année, puisque le festival "Classique au Vert" fête deux centenaires d'un coup : la disparition de Debussy et la naissance de Bernstein. "Tout est merveilleux ici", lâche un festivalier. Entre l'odeur des plantes, le beau temps et la musique, difficile de lui donner tort.

Reportage : B. Lopez / P. Aliès / V. Flour / E. Dubos

https://videos.francetv.fr/video/NI_1276525@Culture

Pour attirer le plus grand nombre, "Classique au Vert" joue la proximité, avec une scène amateur ouverte le midi, qui permet aux jeunes talents de se frotter à un nouveau public. "Ça permet de montrer notre musique à des gens qui ne seraient peut-être pas venu à un concert de musique classique", atteste le pianiste Alexis Chevalier.

Classique dans le rouge

Pourtant, tout n'est pas rose pour "Classique au Vert". En perte de vitesse, le festival a dû réduire sa programmation de moitié cette année, dans un contexte de restrictions budgétaires. Unique rendez-vous estival de la musique classique à Paris, "Classique au Vert" est ainsi menacé de disparition. "L'enjeu est important", avertit la directrice artistique Marianne Gaussiat, qui reste néanmoins optimiste sur le soutien que pourra apporter la Ville l'an prochain.