Cinq concerts qui ont marqué 2018 à revoir sur Culturebox : Jeanne Added, Gaël Faye, Fatoumata Diawara, Lorenzo, Idles

Publié le 07/01/2019 à 16H56
Jeanne Added, Gaël Faye et Lorenzo © GUILLAUME SOUVANT/AFP / MARTIN BERTRAND/HANS LUCAS / MAXPPP

L'année 2018 a été riche en musique, et en attendant de voir ce que 2019 nous apportera à son tour, petit retour non exhaustif sur les concerts qui nous ont marqué. Et ça tombe bien, ils sont toujours disponible en replay sur Culturebox!

Jeanne Added au Stereolux à Nantes

Impossible de rester de marbre face à l’énergie déployée par la chanteuse et musicienne sur scène. Il y a maintenant trois ans, elle sortait son premier album, "Be Sensational", qui avait déjà marqué les esprits pour son côté sombre et lyrique. En décembre dernier, elle revenait sur les devants de la scène avec la sortie de son nouvel opus "Radiate", plus énergique et lumineux, qui veut nous faire danser. En présentant cet album sur la scène du Stereolux de Nantes, Jeanne Added nous montre son aisance et son énergie en concert, en témoigne le public visiblement emporté par la musique et l’ambiance de boîte de nuit créé par les jeux de lumières.

Lorenzo aux Vieilles Charrues

En août dernier, le rappeur Lorenzo, que l’on nomme l’Empereur du Sale, était aux Vieilles Charrues devant une foule en délire. Comme toujours accompagné de son "poto Rico" et son célèbre bob Pikachu, le roi du rap potache "second degré" a mis le feu au festival breton avec ses punchlines décalées et son humour qui puise allègrement dans les références à la drogue et à la pornographie. Sérieux s’abstenir. 

Gaël Faye à l’Olympia

Le  5 décembre dernier, le rappeur, compositeur et écrivain franco-rwandais présentait son denier EP, "Des Fleurs", dans un Olympia plein à craquer. Un concert d’une beauté ahurissante, où Gaël Faye accompagne sa verve emplie de poésie par des performances de danse électriques et des jeux de lumières éblouissants. A noter, une collaboration avec la chanteuse brésilienne Flavia Coelho, qui apporte une touche de joie et légèreté à ce concert aux notes parfois sombres et nostalgiques. Au piano, à ses côtés, les accords du jeune pianiste Guillaume Poncelet, qui ajoutent au côté poétique de ce spectacle à voir absolument.

Fatoumata Diawara au Trianon

Auteure, compositrice, chanteuse et guitariste phare de la scène malienne, Fatoumata Diawara était sur la scène du Trianon en décembre avec son sourire éclatant et sa voix hors du commun. Grande voix de l'Afrique qui franchit les frontières, sa musique mêle avec virtuosité les couleurs et les sonorités de son pays avec la musique contemporaine. Le blues, le funk, le jazz et la pop coexistent avec l'héritage wassoulou et les instruments traditionnels. Avec la bonne humeur et la joie contagieuses qui la caractérisent, Fatoumata Diawara s’est entourée de musiciens exceptionnels pour ce concert où elle joue les morceaux de son dernier EP, "Fenfo". A noter, une belle surprise autour de la 35e minute de concert, avec la montée sur scène de son ami et coproducteur de "Fenfo", Matthieu Chedid.  

Idles à Rock en Seine

Voilà un groupe qui essaye de réveiller le punk à grand coup de guitare sursaturée. Originaires de Bristol, Idles ("Les Ralentis" en français) ont honoré le Festival Rock en Seine de leur présence en août dernier avec un concert délirant pour présenter leur dernier album, "Joy as an Act of Resistance", salué de toutes parts outre-Manche. Politique, humaniste et même poétique quand on arrive à comprendre les paroles (pas simple même pour les plus endurcis en anglais), Idles est un groupe en communion avec son public, en témoigne l’incitation du chanteur au pogo permanent et les bains de foule successifs des musiciens qui continuent à jouer en s'embrassant, portés à bout de bras par les fans. Si vous aimez les groupes qui se font plaisir sur scène, Idles en concert est fait pour vous !