Zazie : "Avec 'Essenciel' je voulais faire un album très intime et pluriel"

Jean-Michel Ogier
Par @jmo1512
Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 10/09/2018 à 15H49, publié le 10/09/2018 à 13H24
Zazie invitée de 20h30 le dimanche

Zazie invitée de 20h30 le dimanche

© France 2 / culturebox

"Essenciel", c'est le titre du nouvel album de Zazie dans les bacs depuis le 7 septembre. Un dixième album intime dans lequel la chanteuse aborde aussi la barbarie du monde. invitée du 20h30 le dimanche sur France 2, Zazie revient sur son itinéraire depuis 25 ans, sur les rencontres qui l'ont marquée. Elle échange aussi avec l'écrivain Serge Joncour auteur de "Chien-Loup".

Barbara, Johnny, Les Tontons Flingueurs, Maxime Le Forestier et le bruit des oiseaux. Voilà la fresque de vie de Zazie dont les refrains sont dans nos têtes depuis 25 ans : de "Zen" vendu à 500 000 exemplaires en 1995 à "Speed", le premier titre de son dixième album en passant par "Zizanie" en 2001 vendu lui aussi à plus d'un demi million d'exemplaires. Avec 162 chansons écrites, Zazie est une compositrice prolifique, récompensée par six Victoires de la musique et très souvent sur la route (400 concerts en 12 tournées).

"On ne mesure pas toujours le temps comme ça. On est plutôt dans le présent et dans le futur en imaginant la tournée d'après"


Avec "Essenciel", Zazie avait "envie de faire quelque chose de très intime, de très singulier et qui parle au pluriel".

Zazie et l'engagement

"On n'est pas des politiques, nous les artistes par contre on ressent le monde. Ce n'est pas un jugement. Dans cette espèce d'impressionnisme du monde, on le dit, on le questionne sans plus que ça".

"Waterloo", le deuxième titre de son nouvel album fait référence aux attentats du 13 novembre 2015. Il est le point de départ d'une réflexion sur la barbarie.

Zazie évoque aussi Maxime Le Forestier, "un pair curieux de tout, un personnage engagé de grande culture".

Zazie et Johnny

Zazie se remémore les conditions dans lesquelles elle a écrit "Allumer le feu". Un coup de fil en pleine nuit de Pascal Obispo qui lui demande si elle a une chanson pour l'ouverture du Stade de France par Johnny, un truc vite fait !!!" Un appel qui déclenche un "grand moment de solitude, un instant de panique". Et Zazie attend avec impatience la sortie de l'album posthume de Johnny le 19 octobre prochain. "Même si Smet est parti, Johnny reste avec ses chansons et c'est ce qui l'immortalise".

Rencontre avec Serge Joncourt

L'écrivain Serge Joncour a rejoint Zazie sur le plateau du 20h30 le dimanche.L'auteur de "Repose-toi sur moi" Prix Interallié 2016 a publié "Chein-Loup" chez Flammarion cet été. Un roman qui met en scène un couple qui se retrouve coupé du monde, sans réseaux, dans une maison du Lot au passé tragique. Serge Joncour y décrit une faune en rivalité permanente dans une nature soumise au changement climatique "Cet été on a apporté des bacs d'eau auprès des collines pour que les chevreuils puissent boire. En temps normal dans leur regard on sent de la défiance, de la peur. Là, ce n'était pas de la reconnaissance c'était : qu'est ce que vous êtes en train de faire? Je sens que la nature veut nous dire quelque chose".

Zazie et l'écologie

Un discours auquel Zazie, qui aime écouter le chant des oiseaux, est particulièrement sensible. Zazie adhère au collectif écologiste d'artistes "The Freaks" créé par Shaka Ponk pour sensibiliser le public aux problèmes écologiques et lui donner quelques pistes comme le non achat de bouteilles en plastique pour conduire les industriels à ne plus en fabriquer.