Yves Duteil, chantre de la douceur et de la bienveillance revient avec "Respect"

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/02/2018 à 19H49, publié le 16/02/2018 à 19H47
Yves Duteil en studio

Yves Duteil en studio

© France 3 / Culturebox

Après six ans de silence, Yves Duteil est de retour avec un nouvel album, "Respect". Un 15e opus écrit à la suite des attentats de Paris de 2015. Malgré ces événements, Yves Duteil continue de porter sur le monde un regard empreint de douceur et de bienveillance, loin de la mièvrerie que certains lui reprochent. Rencontre avec l''indémodable auteur de "Prendre un enfant par la main".

Yves Duteuil est dans nos oreilles depuis 45 ans. 45 ans d'une carrière lancée par "Virages" en 1972. Et puis, comme disait si bien la chanson, les jours et les années sont passées jusqu'à l'album événement "Tarentelle" en 1977. Cette année là, la France danse sur "Money, Money" d'ABBA et sur "Daddy Cool" de Boney M. "Elle découvre un certain Laurent Voulzy avec le tubesque "Rockcollection". Et dans le même temps elle goûte un artiste à contre-courant qui lui propose de danser la tarentelle plutôt que le disco, de traverser un "Petit pont de bois" et surtout de "Prendre un enfant par la main". A ce moment-là, Yves Duteil ne sait pas encore que sa chanson toute en douceur sera élue 10 ans plus tard chanson française du XXe siècle.

Reportage M. Vial / M. Benito / E. Brouillard / S. Lacombe 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1187123@Culture

Eloge de la douceur

40 ans après Yves Duteil est resté un militant de la douceur : "La douceur n'est pas une faiblesse, c'est une force intime qui nous donne l'énergie pour affronter l'adversité d'où qu'elle vienne. Et Yves Duteil de se défendre du "procès en mièvrerie" que ses détracteurs lui font depuis longtemps. "Je n'ai jamais eu le sentiment de défendre des idées mièvres ou naïves. Tout ce que j'ai écrit dans mes chansons c'est du vécu : c'est donc appuyé sur du réel".  Aujourd'hui comme hier douceur, bienveillance et respect sont les mots-guides d'Yves Duteil.

"Respect", son 15e album, s'appuie justement sur du réel, du réel tragique puisqu'il est né des attentats de Paris en 2015. Mais, comme le soulignait Jean-François Convert avant la sortie de l'album,"Yves Duteil n'en oublie pas pour autant sa fibre poétique. Comme pour nous évader de cette ambiance grise". Le chanteur nous emmène en Argentine et rappelle aussi les valeurs auxquelles il est attaché comme la famille et aussi l'environnement et l'avenir de notre planète avec "A l'abri du meilleur".

Ce qui est extraordinaire ce n'est pas que moi je sois encore là mais que le public y soit aussi et que sur la foi des chansons que le public a pu connaître, il me fasse confaince pour les nouvelles.