VIDEO. Michel Delpech, un héritage musical salué par plusieurs générations

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/11/2016 à 17H23, publié le 14/11/2016 à 15H46

https://videos.francetv.fr/video/NI_851325@Culture

"J’étais un ange", c’est le titre de l’album réalisé en hommage à Michel Delpech par une dizaine d’artistes de la variété française (sortie le 18 novembre). Moins d’un an après la mort du chanteur en janvier dernier, plusieurs générations se sont retrouvées pour dire leur attachement à ce grand timide qui savait si bien mettre en chansons les joies et les aléas de la vie.

Le 2 janvier 2016, après des années de combat contre le cancer, Michel Delpech tirait sa révérence à l'âge de 69 ans. On réalisa alors toute la richesse de son répertoire, la portée de ses chansons qui s’appuyaient sur les réalités de la vie, les plus lumineuses comme les plus sombres.
 
Les réactions que suscita son décès mirent en lumière l’attachement profond du public et du monde de la chanson pour cet artiste dont la carrière connut autant de hauts que de bas et que traversées du désert et dépressions éloignèrent des plateaux télé. Mais sans jamais le terrasser complètement. "Michel, c’était un phénix" confie Geneviève, son épouse, qui a beaucoup œuvré pour que l’album hommage "J’étais un ange" voit le jour.

Un projet initié par le chanteur

Si Michel Delpech était très malade, la musique et la chanson restaient essentielles dans sa vie. Pour preuve : c’est lui qui a lancé l’idée de cet album de reprises alors même qu’il était à l’hôpital. Il avait laissé une liste de chansons ainsi que les noms d’artistes, pour certains de la jeune génération, qu’il souhaitait voir participer au projet. Selon un proche de Michel Delpech, le chanteur "avait peur que l'album sorte après sa mort et que l'idée paraisse incongrue".
 
Pochette Delpech © DR
Treize artistes chantent donc treize titres : Alain Chamfort ("J’étais un ange"), Amir ("Loin d'ici"), Calogero ‘("Ce lundi-là"), Didier Barbelivien ("Les aveux)", Laurent Voulzy ("Wight is Wight"), Les Innocents ("Que Marianne était jolie"), Lilian Renaud ("Le Loir-et-Cher"), Louane  ("Le chasseur"), Marc Lavoine ("Les divorcés"), Pascal Obispo ("Elle me fait planer"), Patxi ("Pour un flirt"), Slimane ("Chez Laurette"), Vianney ("Quand j’étais chanteur"). 

Reportage : E. Cornet / H. Pozzo / A. Rousseau / M. Gioka

https://videos.francetv.fr/video/NI_854333@Culture

Dominique Blanc-Francard a assuré la réalisation artistique de l’ensemble. Quant à la la pochette de l’album, elle est signée Jean-Baptiste Mondino.