Une première "Nuit de la déprime" à guichets fermés

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/02/2013 à 12H14, publié le 19/02/2013 à 09H12
Raphaël Mezrahi, Monsieur Loyal de La Première Nuit de la Déprime, aux Folies Bergère, le 18 février 2013

Raphaël Mezrahi, Monsieur Loyal de La Première Nuit de la Déprime, aux Folies Bergère, le 18 février 2013

© TIBOUL PEEX / MAXPPP

Raphaël Mezrahi a réussi son pari en réunissant, lundi soir sur la scène des Folies Bergère de Paris, de nombreux artistes dont Nolwenn Leroy, Véronique Sanson, Catherine Lara, Hugues Aufray et Alain Chamfort, à l'occasion de la 1ère "Nuit de la déprime", pied-de-nez à la morosité ambiante.

Reportage : PY.Salique, M.Félix, C.Beauvalet

https://videos.francetv.fr/video/NI_144027@Culture

Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale Christian Jacob, les anciens ministres Rachida Dati et Xavier Bertrand, parmi 1.800 spectateurs ont applaudi les "chansons les plus tristes" et de "beaux textes très longs et très ennuyeux", tout en respectant le dress-code: tenues sombres et mines tristes de circonstances.
Teaser "Nuit de la déprime" avec Jacques Dutronc
"Ca va être triste, mais beau!", avait prévenu d'emblée Raphaël Mezrahi, à l'initiative du concept. "On s'ennuie chez soi: autant s'ennuyer avec d'autres ! A quoi sert de courir après le bonheur alors que la déprime est à portée de main avec tous ceux qui nous ont fait pleurer, pour mieux nous consoler avec leurs chansons les plus tristes et les plus émouvantes ?".
La soirée a été ouverte par Michel Drucker, tandis que le pianiste Jean-François Zygel proposait La Marseillaise" en tonalité mineur, "une version pour les défaites".
Salvatore Adamo a chanté "Tombe la Neige" avant Hugues Aufray avec "Stewball" et une reprise déchirante de "Mistral Gagnant", en hommage à Renaud. Dans un message vidéo, Jacques Dutronc a estimé que "les personnes jamais déprimées sont laides", avant l'arrivée sur scène de Catherine Lara qui a interprété "Avec le temps" de Léo Ferré.
Michel Jonasz, Nicoletta, Erico Macias, Arielle Dombasle, Dani, Thomas Dutronc, Jean-Luc Lahaye, Christophe et Daniel Guichard notamment ont interprété leurs chansons les plus tristes dont "Les mots bleus" et "Faut pas pleurer comme ça". Le comédien et humoriste Arnaud Tsamère a fait chavirer la salle en déclamant les paroles de la chanson de Carla Bruni, "Quelqu'un m'a dit".

Avant de reprendre en choeur "Je suis malade" avec Alice Dona, les spectateurs des Folies Bergère ont été invités à imaginer leurs obsèques avec la marche funèbre de Beethoven et les requiems de Mozart et de Chopin "pour des larmes garanties".
Comme il l'avait promis, Raphaël Mezrahi a distribué de véritables billets de train en aller simple pour Lourdes aux spectateurs venus avec une prescription d'anti-dépresseurs.
Gérard Lenorman qui a tenté une "odieuse diversion" en entamant sa "Ballade des gens heureux", a été (pour rire) expulsé de scène "pour avoir plombé l'ambiance".
Applaudi à tout rompre, ce concert larmoyant à souhaits s'est idéalement clôturé avec "Mourir sur scène", un hommage à Dalida interprété par Amel Bent.
Raphaël Mezrahi présente La 1re Nuit de la Déprime