Une chanson dédiée à Cannelle, dernière ourse de souche des Pyrénées enflamme la toile

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/01/2018 à 14H14, publié le 14/01/2018 à 14H12
Kalune et la jeune Louméa que l'on peut découvrir dans le clip de la chanson dédiée à l'ourse Cannelle.

Kalune et la jeune Louméa que l'on peut découvrir dans le clip de la chanson dédiée à l'ourse Cannelle.

© Q. Top / Photopqr / Sud-Ouest / MaxPPP

Elle est devenue le symbole de l’opposition entre pro et anti-ours. Cannelle, dernière ourse de souche pyrénéenne tuée en 2004 par un chasseur, revient sur le devant de la scène grâce à la chanson d’un artiste palois. Le slameur Kalune lui a en effet consacré un titre qui fait le buzz sur internet.

Reportage : N. Ransom / E. Gonzalez / M. Galle
Sa mort en novembre 2004 avait suscité une vague d’indignation en France et accéléré la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées. Personne n’a oublié Cannelle. Surtout pas Kalune. Le chanteur palois, grand défenseur de la biodiversité, vient de sortir un morceau consacré à la dernière ourse de souche pyrénéenne abattue par un chasseur en vallée d’Aspe. C’est d’ailleurs dans les paysages magnifiques de ce coin des Pyrénées qu’a été tourné l’été dernier le clip de la chanson.
"C’était pour moi une manière de montrer aux Parisiens la beauté de nos paysages", explique le chanteur qui travaille en ce moment sur son premier album solo. Dans les Pyrénées, c’est peu de dire que la présence de l’ours fait débat. Haï par certains (notamment les éleveurs qui lui attribuent chaque année la mort de centaines de bêtes), l’animal est devenu l’emblème de la lutte pour la survie des espèces. Une cause que défend "le slameur à roulettes" (un accident de ski l’a privé de l’usage de ses jambes alors qu’il était adolescent) qui rappelle que des milliers d’espèces animales et végétales disparaissent chaque année de la surface de la terre. Le message semble être passé : depuis sa mise en ligne le 18 novembre dernier sur les réseaux sociaux, "Cannelle" a totalisé 267 000 vues. Et ça n’est pas terminé…

L'ourse Cannelle visible au Muséum de Toulouse

Récupérée en 2012, la dépouille de Cannelle congelée pendant le temps des poursuites judiciaires, a été naturalisée par des spécialistes du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse. Montrée pour la première fois au public en 2013 à l'occasion de l'exposition "Ours : mythes et réalités", l'animal fait désormais partie des collections du musée.