Toulouse a la fièvre de Nougaro

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 10/09/2009 à 17H35
Toulouse a la fièvre de Nougaro

Toulouse a la fièvre de Nougaro

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95745@Culture

La ville rose fète son citoyen le plus en verbe, Claude Nougaro. Le chanteur et musicien a disparu il y a cinq ans. En septembre 2009, il aurait eu 80 ans. Des concerts sont organisés pour l'occasion, une exposition de ses écrits dans le métro toulousain est proposé, des albums sont sortis et des livres parus. La passion pour ses mots et mélodies n'est pas prête de s'éteindre..

Comment ne pas rendre hommage aussi souvent que possible au poète Claude Nougaro ? France 3 se joindra à la ronde toulousaine le lundi 14 septembre 2009 avec la diffusion du documentaire "Nougaro : à  tombeau ouvert et à  guichets fermés". le film revient sur la vie de l'artiste, depuis ses débuts à Saint-Germain. Il inclut des archives inédites de l'Ina et fait entendre les témoignages de ses proches et amis. Parmi les autres hommages, les éditions l'Archipel proposent "Nougaro, une vie qui rime à quelque chose", une biographie écrite par l'écrivain et musicien Alain Wodrascka, qui connaissait l'artiste. Côté musique, il y a l'album de reprises signé Maurane, "Nougaro, où l'espérance des mots", un disque enregistré par une artiste qui fut proche du chanteur. Le titre de l'album évoque un des textes de Claude Nougaro, "L'espérance en l'homme" :
Au cours d'une vie
Qui fut mouvementée
Dans un siècle où l'horreur bâtit ses records
Parmi les êtres qu'on a pu rencontrer
Sur le seuil d'un grand rêve ou dans des corridors
Au cours d'une vie
De vertes et de pas mures
A se dire quelquefois que l''monde est foutu
Que l'homme est foutu qu'il va droit dans le mur
Il arrive que cette vie si cruelle et tordue
S'ouvre sur un jardin d'odeur
Comme en avaient les fleurs
Que l'on avait cru disparu
S'ouvre mystère et boule de gomme
Quand l'espérance en l'homme chantait
Encore dans les champs et les rues ....dans les champs et les rues
Au cours d'une vie
Qui fut mouvementée
Il arrive qu'un jardin
Ou qu'un simple visage humain
Une main ouvre un nouveau chemin
Au cours d'une vie
Qui fut mouvementée
Traversée de voyages au bout de la nuit
A s'dire suffit mais tout de même hantée
Par la mort qui fait l'mort
Et par le temps qui fuit
S'ouvre tout un jardin d'odeurs
Comme en avaient les fleurs
Que l'on avait cru disparu
S'ouvre mystère et boule de gomme
Quand l'espérance en l'homme chantait
Encore dans les champs et les rues ....dans les champs et les rues
Au cours d'une vie
Qui fut mouvementée
Il suffit d'une voix
D'un certain regard pour qu'on voit
Un espoir toujours recommencer
Que l'on croit en l'amour planté sans cesse etreplanté
Dans le cours d'une vie mouvementée
Tout s'pardonne tout se gomme
Et l'on voit soudain reverdir
Refleurir notre espérance en l'homme
Il arrive qu'un jardin
Ou qu'un simple visage humain
Une main ouvre un nouveau chemin
Tout se gomme se pardonne
Et l'on voit soudain reverdir
Refleurir notre espérance en l'homme ......