Sting chante l'hiver Salle Pleyel avec "If on a Winter's Night", son nouvel album

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/12/2009 à 10H28
Sting chante l'hiver Salle Pleyel avec "If on a Winter's Night", son nouvel album

Sting chante l'hiver Salle Pleyel avec "If on a Winter's Night", son nouvel album

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_98161@Culture

Sting a commencé sa carrière en 1977. Cela fait donc plus de trente ans que ce chanteur à la voix reconnaissable entre toute occupe la scène musicale. Il a vendu plus de 100 millions d'albums et n'a donc plus rien à prouver à ce niveau là. Ce succès lui a donné une immense liberté, qu'il utilise à bon escient. Car ce qu'on apprécie chez lui, c'est à la fois cette capacité à produire des tubes planétaires et à s'engager dans des projets très personnels. Ce fut le cas en 2006 avec un détour par la musique ancienne et un album dédié à John Dowland (un parolier anglais né en 1563), "Songs from the Labyrinth", enregistré avec un luthiste. Puis en 2008 avec une incursion dans le monde de l'opéra au Châtelet, avec "Welcome to the Voice" de Muriel Reodori, dans lequel il tenait le rôle principal. Entre-temps, il y eut la tournée triomphale avec ses deux potes de Police, mais qu'il a le bon sens de ne pas prolonger plus que nécessaire. Et pour parfaire ce tableau, on rappellera son engagement écologique et humain qui ne date pas du Sommet de Coppenhague (il a crée voilà 20 ans la Rainforest Foundation, pour le respect des populations indigènes). Bref, je pose la question : comment ne pas aimer Sting ?


Lire l'article consacré à Sting sur france3.fr
Sur Culturebox, retrouvez l'interview intégrale: "Sting parle de "If on a winter's night" son dernier album et, dans une vidéo,  le témoignage de  Charles Aznavour qui a enregistré un duo avec Sting