Rencontre avec la diva Marianne James, alias "Tatie Jambon"

Publié le 21/10/2018 à 11H48
L'excentrique diva Marianne James sur la scène du théâtre de La Grande Comédie à Paris, dans son spectacle musical pour petits et grands : "Tatie Jambon".

L'excentrique diva Marianne James sur la scène du théâtre de La Grande Comédie à Paris, dans son spectacle musical pour petits et grands : "Tatie Jambon".

© Culturebox - capture d'écran

Après un carton au festival d'Avignon cet été, Marianne James débarque sur la scène de la Grande Comédie à Paris avec son spectacle musical "Tatie Jambon". Un spectacle pour les enfants, drôle et poétique, mais truffé de messages à destination de leurs parents. Pour France 2, la diva revient sur ses motivations, et sur l’origine de ce drôle de surnom.

Samba, pop, opérette, funk, rock, groove, c’est à un voyage musical auquel Marianne James convie les spectateurs, avec ses deux acolytes, Sébastien Buffet aux percussions et Philippe Begin à la guitare. Et puis il y a les textes, drôles, poétiques, pédagogiques aussi, et parfois sans détours. Des chansons qui abordent l’amour (pour tous), la sexualité, et même les crottes de nez. Ça fait beaucoup rire les enfants, mais également leurs parents, même si ce n’est pas forcément pour la même raison...

Entretien : P. Deschamps / F. Bazille / L. Harper / J. Cordier

Rêve-party

Coécrit avec Valérie Bour, "Tatie Jambon" reprend des chansons de deux contes musicaux créés par le duo, "Tous au lit" et "Tous heureux" (Editions des Braques). Le spectacle est selon l’excentrique diva, la première "rêve-party" pour les enfants. Des enfants qui, même s’ils ne comprennent pas forcément tous les messages, n’en perdent pas une miette et reprennent en chœur les refrains de cette drôle de tatie.