"Panicrum" et Mikyflex sèment la panique au micro de France 3 Reims

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 09/09/2009 à 14H02
"Panicrum" et Mikyflex sèment la panique au micro de France 3 Reims

"Panicrum" et Mikyflex sèment la panique au micro de France 3 Reims

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95713@Culture

" Je ferai pas de bénefs en passant sur France3 régional, classe pas mon rap en quasi-local, J'suis prêt à percer même un casino de Cannes, je ferai mon trou comme Gainsbar ou Gossface C'est Mikyflex, tu peux me vé-trou sur Pommery ou My Space..."

En version avec sous-titres pour les non-comprenants, cela pourrait donner ça : "Je vais pas gagner ma vie en passant dans l'édition locale de France3 Champagne-Ardenne, il ne faut pas dire que l'on ne me connait pas au-delà de ma plaine, je suis prêt à gagner beaucoup d'argent comme Mario Habulin ou Albert Spaggiari, Moi aussi, je brûlerai des billets comme le poinçonneur des Lilas...  Je me nomme Mikyflex, passe me voir dans mon village de Pommery, où retrouve-moi sur ma page internet." 

Dans le Rap, comme dans toutes les musiques qui empruntent à la culture hip-hop, ces petits discours improvisés et rapés, ou Lyrics freestyle, sont une tradition bien ancrée. Les chanteurs adaptent leur mélodie ou leur refrain à la circonstance. Cette pratique a de multiples origines dans la musique, mais cette forme de reprise-adaptation a connu quelques uns de ses meilleurs moments grâce aux Sound-systems jamaïcains et à la grande mode des "Dubplates". Le Dubplate est un disque micro-sillon gravé à exemplaire unique, dans lequel un artiste, généralement très connu, reprend un de ses succès en adaptant les paroles et en faisant une chanson à la gloire d'un sound-systems ou d'un DJ. Les disques étaient ensuite joués dans les soirées des Soundsystems en question, les meilleurs DJ rivalisaient alors pour savoir qui alignerait le plus de stars du Ragga ou du Reggae sur sa platine. Pour les Djs français du Ragga des années 80-90, le comble du luxe était de se rendre à Londres, lors du Carnaval jamaïcain de Notting Hill, pour arracher aux vedettes jamaïcaines de passage, quelques minutes d'enregistrement en studio pour fabriquer les fameuses galettes.         

> Le collectif de rap "Panicrum" est à retrouver sur son site internet
> Quelques exemples de dubplates sur le site du jungle soundsysteme (Paris)