On chante toujours au Lapin Agile, le plus vieux des "cabarets" de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/12/2017 à 10H20, publié le 21/12/2017 à 10H06
Le Lapin Agile est ouvert du mardi au dimanche et propose des soirées uniques à Montmartre

Le Lapin Agile est ouvert du mardi au dimanche et propose des soirées uniques à Montmartre

© France 3 / Culturebox

C'est un haut lieu du cabaret à la Française, Au Lapin Agile situé sur la butte Montmartre fait encore vibrer le cœur des Parisiens. Dès le XIXe siècle, l'institution est le lieu de rencontre privilégié de la bohème artistique. Aujourd'hui encore, on y boit, on y chante, on y passe de longues et chaleureuses soirées.

Juché sur la colline de Montmartre, Au Lapin Agile n'a rien perdu de sa gouaille et son authenticité. Si par une nuit hivernale la morosité embrume votre cerveau, n'hésitez pas une seconde : poussez la porte de ce cabaret magique. Le concept n'a guère changé depuis son ouverture au milieu du XIXe siècle. Un brin canaille, bon enfant et rigolard, le Lapin Agile du XXIe siècle apporte toujours la même dose de bonne humeur. 

Reportage : N. Bappel / N. Metauer / T. Rousseau / E. Beaugé

https://videos.francetv.fr/video/NI_1147743@Culture

Pas d'micro, pas d'sono !

Aux manettes du Lapin Agile depuis 1972, le sémillant Yves Mathieu assure la programmation et l'ambiance. Véritable conservatoire de la chanson française, le lieu accueille des artistes auteurs-compositeurs de talents. Chaque soir (sauf le lundi) l'ambiance monte jusqu'à une heure du matin, les frontières s'effacent comme par enchantement et le public chante en choeur avec les artistes.

C'est authentique, ça fait plaisir de pouvoir partager des moments comme ça avec tout le monde

Soirée Lapin Agile © France 3 / Culturebox

L'âme de tous les artistes

Si ce Lapin Agile a gardé cette capacité à fédérer la bonne humeur, c'est aussi parce que son histoire est unique dans le paysage artistique français. En le rachetant en 1913, Aristide Bruant lui donne ce petit grain de folie. Au fur et à mesure des époques, les peintres ou les artistes du music-hall s'y retrouvent. Max Jacob, Toulouse-Lautrec, Arletty mais aussi Picasso qui laisse en gage son célèbre Arlequin dont la copie est restée accrochée au même endroit. L'original est aujourd'hui à New York pour vivre une existence... un peu moins bohême. 
Yves Mathieu, le propriétaire du Lapin Agile devant le fameux Picasso

Yves Mathieu, le propriétaire du Lapin Agile devant le fameux Picasso