Mort du chanteur engagé Castelhemis

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Publié le 09/04/2013 à 09H44
Castelhemis sur scène dans les années 80

Castelhemis sur scène dans les années 80

© DR

Le chanteur, auteur-compositeur Castelhemis, qui avait conquis son public dans les années 80 avec des titres engagés, est mort lundi à Paris à l'âge de 64 ans

De son vrai nom Philippe Laboudigue, il fut l'un des rares chanteurs français, dans les années 80, à séduire des jeunes "sans médiatisation ni marketing à outrance, avec sa voix et ses textes", précise la maison de production Masq qui l'éditait. Ses maîtres se trouvaient du côté de Leonard Cohen ou Bob Dylan.
Castelhemis : "Coco"
Ses nombreux concerts affichaient complet et ses chansons les plus engagées touchaient particulièrement les jeunes "de la trempe de ceux qui combattent aujourd'hui la mondialisation", poursuit l'éditeur. Ses albums ("Armes inégales", "N'importe quelle sorte d'amour", "Coucou", "Un p'tit bar"...) se vendaient à 50.000 exemplaires chacun.
Castelhemis avait débuté à la fin des années 60 alors qu'il se produisait dans une troupe de spectacles médiévaux, avec deux 45 tours.
Sa carrière d'auteur-compositeur solo commence dix ans plus tard. Son premier album devient un succès grâce à "Tchik y Tchik" (la favella de Levallois).
En 1988, il enregistre son dernier album "Castelhemis 88", arrangé et réalisé par Hughes de Courson. Une compilation de ses titres est sortie en 2002.