La Superbe, le nouvel album de Benjamin Biolay

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/11/2009 à 10H07
La Superbe, le nouvel album de Benjamin Biolay

La Superbe, le nouvel album de Benjamin Biolay

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_97507@Culture

" La Superbe", c'est le sixième album de Benjamin Biolay, un double CD dont les 22 titres ont séduits la critique et le public.

Qu'on aime ou qu'on n'aime pas Benjamin Biolay, on ne peut pas lui contester ses qualités d'auteur. Un savoir-écrire que ce caladois de naissance a développé très tôt en marge de ses études musicales. A 15 ans, il monte un petit groupe, Wind?, réalise des petites maquettes dont une en 1992 avec le parolier de Liane Foly. Le premier album, il l'enregistre en 1994 avec son groupe de rock, Mateo Gallion. La carrière solo débute en 1996 avec un contrat chez EMI, il sort deux 45 Tours mais le succès n'est pas au rendez-vous. Sa rencontre avec Keren Ann Zeidel sera déterminante. Ensemble, ils vont écrire l'album de la jeune femme et aussi plusieurs chansons pour Henri Salvador. La suite, on la connaît : le titre "Jardin d'hiver" (déjà présent sur l'album de Keren Ann) deviendra un tube permettant à Salvador de revenir sur le devant de la scène. Mais l'auteur Biolay écrira aussi pour des interprètes aussi divers que Bambou, Isabelle Boulay ou Hubert Mounier (ex chanteur de l'Affaire Louis Trio). Pour lui, le succès et la reconnaissance arriveront en 2001 avec "Rose Kennedy". Depuis, Benjamin Biolay continue son chemin, plutôt chaotique. Son mariage avec Chiara Mastroianni, sa vie de "patachon" ont fait parfois plus parler de lui que sa musique. Il reconnaît lui même avoir joué le rôle de mauvais garçon, en déclarant par exemple "La chanson française me débecte". Aujourd'hui, avec le recul, il trouve ça "pas terrible". Une autocritique qui suffit à donner l'envie de se pencher sur ce double album, et d'oublier tous les clichés et les étiquettes collés à cet auteur-compositeur- interprète de 36 ans à qui, en 2005, le New York Times consacrait un article intitulé "Le Pop Star".