"La gueule de l’emploi", nouvel album ni hype, ni tendance de "Lenine Renaud"

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/09/2018 à 10H09, publié le 27/09/2018 à 10H02
Le groupe Lenine Renaud en répétition 

Le groupe Lenine Renaud en répétition 

© Capture d'image France 3/Culturebox

Le groupe nordiste Lenine Renaud sort son 3e opus, "La gueule de l'emploi". Un album populaire et engagé qui se moque des tendances actuelles.

Trois ans après leur dernier album, les Lenine Renaud sont de retour avec "La gueule de l'emploi". Douze titres qui racontent les combats d’hommes et de femmes ordinaires. Une nouvelle aventure aux multiples influences musicales.  
Reportage :  L. Haffaf / F. Bellouti / V. Biville

Meneurs de revue pour causes perdues

"On est un peu Line Renaud, mais Line Renaud de gauche". Voilà comment les deux leaders du groupe, Franck Vandecasteele et Cyril Delmote, se définissaient en 2015 dans un article du quotidien l’Humanité. Sept ans après leur rencontre, les Lenine Renaud dénoncent toujours les aberrations de notre société, non sans humour et jeux de mots. Dans ce nouvel album, chaque chanson a son personnage, son histoire.

Ca a beaucoup plus d’impact sur les gens de parler du mec d’en bas, à qui on file de temps en temps un sandwich ou une pièce, plutôt que de la misère en général.

"Ma copine narcoleptique", tirée du dernier album de Lenine Renaud.

Cyril Delmote, membre de Lenine Renaud

Un melting-pot musical

Vous l’aurez compris, le groupe est de toutes les batailles sociales. Des sujets graves sur des musiques entraînantes qui mélangent les genres. Les Lenine Renaud s’autorisent toutes les influences.
 

Dans nos chansons, on a aussi bien de la valse, du folk, du tango que de la biguine.

Franck Vandecasteele, membre de Lenine Renaud

Difficile de leur coller une étiquette. D’ailleurs, ils font tout pour être hors norme. L’album "La gueule de l'emploi" sortira le 28 septembre prochain. Les Lenine Renaud partiront ensuite en tournée.