La country résonne à Craponne-sur-Arzon

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 26/07/2009 à 11H25
La country résonne à Craponne-sur-Arzon

La country résonne à Craponne-sur-Arzon

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_478923@Culture

Craponne sur Arzon n'est pas à la campagne, mais à la country. Le plus grand festival du genre en France se déroule ici, en Haute-Loire, jusqu'au 26 juillet 2009. Pour cette 22ème édition 15 groupes ont été conviés, dont 12 américains. Plus de 25 000 visiteurs sont attendus sur trois jours. lors du lancement de l'évènement il y a 22 ans, on en dénombrait 250.

Pour être un vrai fan de musique country, deux accessoires s'imposent : Le stetson et les santiags. Nous n'enquêterons pas ici sur leur incidence sur l'écoute ou le pas de danse des spectateurs des festivals. Nous allons nous intéresser  à l'histoire d'un de ces deux objets : le stetson. Pour ceux qui ne visualiseraient pas, c'est chapeau à bords larges utilisé par les cow boys. Il a été inventé dans le Colorado, vers 1860,  conçu par un dénommé John Batterson Stetson. La matière employée était un feutre tissé en poils d'animaux. Sa large bordure permettait de se protéger du soleil, sa forme laissait s'écouler la pluie, ou empêcher la neige de s'accumuler. Un vrai chapeau pour les grands espaces américains. Il a d'abord été baptisé par son inventeur "The Boss of the Plains", le patron des plaines, avant de porter le nom de Stetson. Ce dernier avait lancé son affaire avec 100 dollars en poches. 20 ans plus tard, elle devenait la plus importante au monde dans la chapellerie. Entretemps le chapeau avait bénéficié d'une belle promotion puisque Buffalo Bill le portait en tournée. En 1906, quand Stetson est mort, on produisait à la Stetson Hat Company 2 millions de couvre-chefs par an. Une légende à l'américaine...