La chanteuse Diata, porte-voix des femmes battues et son bracelet anti-agression

Publié le 05/10/2018 à 09H52
Diata

Diata

© France 3 Culturebox Capture d'écran

Diata, chanteuse française née dans une famille d'origine sénégalaise est devenue la porte-parole des femmes battues. Menant des ateliers d'écritures, elle s'inspire des histoires vécues pour écrire ses chansons. Elle a aussi inventé un bracelet qui permet discrètement de donner l'alerte en cas d'agression et d'enregistrer des preuves sonores de ces violences.

Voila une femme qui sait transformer ses paroles en actes. Diata, de son nom complet Diariata N'Diaye, chante le sort des femmes battues. Elle-même ancienne victime de violence, forcée à se marier à 15 ans, slammeuse depuis l'âge de onze ans, elle s'est peu à peu impliquée au point d'être devenue, à 35 ans la porte-voix des femmes battues. Pour prévenir les violences, elle tente de réveiller les consciences et travaille dans la région de Nantes avec des adolescents lors d'ateliers d'écriture. Elle en tire les thèmes de ses chansons. Elle a par ailleurs inventé un dispositif ingénieux pour arrêter les violences ou les empêcher : un bracelet discret et connecté permet de lancer l'alerte auprès de trois correspondants de confiance. Il enregistre aussi l'ambiance sonore pour en tirer des éléments de preuve en cas de suite judiciaire.

Reportage : France 3 Pays de la Loire B. Vioche / J. Brénuchon / M. Zadunaisky

Sur ce lien, Diat explique son cheminement.