"La bande des mots", la poésie selon Françoise Hardy, Marc Lavoine et Jenifer

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/01/2012 à 19H06
L'album "La bande des mots" chante la poésie.

L'album "La bande des mots" chante la poésie.

© Polydor

C’est une aventure collective en hommage aux grands classiques de la poésie française. L’album intitulé "La bande des mots" qui sort le 6 février réunit une ribambelle d’artistes aux univers très variés : Jenifer, Marc Lavoine, Oxmo Puccino, Claire Keim, Luce, Françoise Hardy, Camélia Jordana, mais aussi Léo Ferré et Elie Semoun. Une partie des bénéfices du disque sera reversée à des associations qui aident les enfants en échec scolaire et les élèves handicapés.

Les candidats au baccalauréat ne devraient pas manquer la sortie de "La bande des mots." Voilà en effet, un support pédagogique original pour réviser les grands textes de la poésie française, la plupart figurant au programme. Mais cet album n'intéressera pas seulement le public lycéen, il devrait aussi réjouir les amateurs de chansons à texte notamment grâce à la participation d'artistes très confirmés. On retrouve ainsi Françoise Hardy entonnant sa version du poème : "Il n'y a pas d'amour heureux", Léo Ferré chantant lui aussi Louis Aragon : "Est-ce ainsi que les hommes meurent ?" et Claude Nougaro lançant son ode "A Musset" où il rend hommage à la célèbre strophe écrite d'Alfred de Musset : "Les plus désespérés sont les chants les plus beaux."

 

 

Si Georges Brassens et Jean Ferrat notamment ont montré la voie en exerçant leur talent dans l'art de mettre en musique les vers des grands auteurs, de nombreux artistes s'y sont essayé ces dernières décennies : par exemple, Arthur H en 1993 avec "Georgia" (de Philippe Soupault) que l'on retrouve d'ailleurs dans "La bande des mots". D'autres reprises apparaissent sur la pochette notamment la réinterprétation de "La mort des amants" (de Charles Baudelaire) par Babx, jeune chanteur à la voix de crooner, et le celèbre titre "Le Pont Mirabeau" de Marc Lavoine (sorti en 2001) inspiré de Guillaume Apollinaire.

 

 

Encore moins attendues dans ce genre d'exercice, de jeunes chanteuses se sont lancées dans l'enregistrement de morceaux inédits. Jenifer, qui prépare pour le 30 janvier une réédition de son album "Appelle-moi", signe "Je te l'ai dit pour les nuages" de Paul Eluard. Elle a choisi elle-même cette jolie déclaration d'amour à la personne aimée. De son côté, Luce revisite "Il pleut doucement ma mère", le poème de Maurice Carême. Claire Keim interprète "Il pleure dans mon coeur" (de Paul Verlaine) et Camélia Jordana délivre une émouvante ballade avec "Le Spleen" de Charles Baudelaire.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_129097@Culture

 

Dans un tout autre registre, le rappeur Oxmo Puccino scande "Les Assis". Ce texte écrit en 1871 par Arthur Rimbaud dénonce tous les oppresseurs de la jeunesse, des propos qui résonnent encore aujourd'hui. et qui soulignent d'une certaine manière l'objectif caritatif de ce disque. Une partie des recettes sera reversée à deux associations d'aide aux élèves en difficulté et aux élèves handicapés : Zup de co et ALPC.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_129099@Culture