Jacques Higelin : "Le public est le bienvenu" à ses obsèques jeudi au Père Lachaise

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/04/2018 à 11H46, publié le 07/04/2018 à 18H07
Jacques Higelin lâche une colombe lors d'une performance à La Rochelle en 1997.

Jacques Higelin lâche une colombe lors d'une performance à La Rochelle en 1997.

© François Guillot / AFP

Le poète et chanteur Jacques Higelin, décédé vendredi à 77 ans, sera inhumé jeudi après-midi (12 avril) au cimetière du Père Lachaise à Paris. "La cérémonie aura lieu vers 15h30". C'est ce qu'a indiqué son entourage samedi en précisant que "le public est le bienvenu".

Père de trois enfants artistes, le chanteur Arthur H, la chanteuse Izïa Higelin, et le réalisateur Kên Higelin, Jacques Higelin laisse derrière lui une vingtaine d'albums qui ont marqué la chanson française, comme "BBH 75" (1974), "Alertez les bébés" (1976), ou le diptyque "Champagne pour tout le monde..." et "... Caviar pour les autres" (1979). A la fin des années 80, après quelques années de creux, il avait fait un retour spectaculaire avec l'album "Tombé du ciel", son plus gros succès (300.000 exemplaires vendus).

Poète survolté, généreux, engagé, Jacques Higelin aura été l'auteur d'autres chansons restées dans les mémoires telles que "Pars", "Champagne", "Je ne peux plus dire je t'aime" ou encore "Poil dans la main".

Son dernier album est sorti en octobre 2016. Dans une des chansons de cet album, "J'fume", Higelin chantait qu'il continuait à "fumer" en attendant "qu'le fossoyeur me creuse une tombe au  Père Lachaise" et que "le temps s'arrête et qu'le ciel me tombe sur la tête".

Son ultime concert visible sur le site de la Philharmonie

Aussi à l'aise dans la poésie, le rock, la chanson, le folk ou même le psychédélisme durant toute sa carrière, il avait donné son tout dernier concert en octobre 2015 à la Philharmonie de Paris, à deux pas de sa maison de Pantin, pour célébrer ses 50 ans de carrière. Accompagné d'un grand orchestre symphonique, il avait balayé l'essentiel de son répertoire, de "Tombé du ciel" à "Pars".

La Philharmonie vient de mettre à disposition l'intégralité de ce concert ultime de Jacques Higelin en 2015 pour une durée d'un mois.

Beaucoup d'émotion avait accompagné cette soirée, où on le voyait notamment chanter aux côtés de son fils Arthur H et de sa fille Izia. Après deux heures de concert, Jacky comme il se surnommait lui-même, n'arrivait pas à quitter la scène. Quelqu'un à immortalisé ce dernier quart d'heure, un long monologue touchant à voir ci-dessous. Où l'on comprenait qu'après ses proches et ses enfants, le public était pour lui ce qu'il y avait de "plus important". 

Le Printemps de Bourges, dont il a largement contribué au succès de la première édition en 1977,  devrait lui rendre hommage à l'occasion de sa prochaine édition fin avril.