Jacques Dutronc, le gentleman charmeur au Zénith

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 15/01/2010 à 10H08
Jacques Dutronc, le gentleman charmeur au Zénith

Jacques Dutronc, le gentleman charmeur au Zénith

© Culturebox

A 67 ans l'éternel jeune homme retrouve son public au Zénith, à Paris. Jacques Dutronc chante ses grands succès avec le recul et la nonchalance provocatrice qu'on lui connait. Les concerts parisiens précèdent une tournée.

https://videos.francetv.fr/video/NI_479737@Culture

Il n'était pas monté sur une scène depuis 17 ans, au moins une génération au rythme où vont aujourd'hui les choses ! Son fils Thomas a su le convaincre. Sans nouvel album depuis bien longtemps, 2003, Dutronc interprète cette fois encore ses grands succès et l'ombre de Jacques Lanzmann plane sur la soirée. Seule surprise au Zénith, la présence à ses côtés d'Etienne Daho l'espace d'une chanson. Dutronc est toujours fidèle à lui-même, tenue noire, lunettes noires, flegme et autodérision. C'est à la fois plaisant et décevant. Plaisant parce qu'on a ce qu'on est venu chercher, décevant parce qu'on espère toujours être étonné quand on va assister à une prestation scénique. Il n'empêche qu'on ne peut s'empêcher de repenser à la phrase de Serge Gainsbourg qui disait de Dutronc " c'est en France ce qu'il y a de plus intéressant, après moi... " Un "après moi" qui sonne différemment aujourd'hui.

A voir aussi sur culturebox :
- la vidéo
Gainsbourg (vie héroïque), portrait musical et fantasmé signé Joann Sfar
- la vidéo
Eddy Mitchell : un nouvel album "Grand Ecran" et une tournée d'adieu