INTERVIEW. Vianney : "Je resterai toujours fidèle à mes valeurs"

Par @Culturebox
Publié le 11/12/2017 à 18H45
Le chanteur Vianney sur le plateau France 2

Le chanteur Vianney sur le plateau France 2

© France 2

La jeune chanteur Vianney est l'invité du Magazine "20h30 le dimanche". En quatre ans, il cumule deux albums, des rencontres, des récompenses et fête tout cela en tournée. A 26 ans, Vianney a l'art de susciter la sympathie grâce à sa modestie et sa simplicité. Quelques jours après la disparition de Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday, le musicien salue ces deux géants de la culture française.

2014-2017, en quatre ans Vianney a su imposer son style musical singulier mais aussi sa vision très personnelle de la vie. Invité sur le plateau de France 2, il évoque avec Laurent Delahousse tous les sujets qui lui tiennent à coeur. La solidarité, la solitude, la foi et la joie de retrouver son public. Vianney poursuit sa tournée dans toute la France.  
Le succès fulgurant qu'il connait grâce à quelques titres tels que "Pas là", "Je m'en vais", le poussent sur le devant de la scène et lui rapportent deux victoires de la Musique. En 2017, il s'envole avec "Dumbo", pousse la chaloupe de "Moi aimer toi" et une grande tournée nationale. Un succès qui aurait pu lui monter à la tête, mais Vianney reste fidèle aux valeurs humanistes transmises pas ses parents. 

Je n'ai pas le droit de bouger sur mes valeurs par rapport à ce que je suis, pour mes proches et mon entourage

Vianney  

Scout social

Vianney aurait presque pu suivre le chemin de son père militaire. Il s'inscrit à Saint-Cyr, y rencontre des personnalités différentes et finalement s'oriente vers une carrière moins cadrée. Il suit les cours de stylisme à l'Esmod tout en écrivant de chansons et en accordant du temps aux autres.  

Etre scout, c'est un peu être le rebelle d'aujourd'hui. Dire qu'on va partir en forêt collectivement sans portable, ça c'est vraiment rebelle 

Malgré la gloire et un emploi du temps surchargé, Vianney n'a guère changé et continue de faire les choses avec sincérité. Quand il va aider à la rénovation d'un foyer social de l'association Hiver solidaire, il retrouve les SDF de la gare Saint Lazare et partage avec eux un petit bout de leur quotidien. En toute modestie, il reconnait que ce lien social est très précieux pour ces personnes sur le bord du chemin. 

Je veux garder ce lien-là avec les exclus parce qu'ils le méritent

Le vélo, la solitude... pour se trouver 

Il aurait pu être militaire (comme son père) ou prof (comme sa mère), mais à 18 ans Vianney prend le large et part avec son vieux vélo pour un tour du monde. Un voyage presque initiatique qui lui permet de rencontrer les gens, la vie et le silence. Car c'est aussi dans ces moments de solitude que le jeune homme se construit, approfondit sa foi et garde l'espoir. 

La foi c'est ce qui me permet de garder une lumière dans tout ce que je fais. Même pendant mes voyages où j'avais faim et froid je n'ai jamais été inquiet. Il y a des gens qui connaissent des situations bien plus difficiles