Interview : Renaud revient après dix ans d'"enfer"

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/04/2016 à 10H31, publié le 08/04/2016 à 09H34
Renaud en février 2008

Renaud en février 2008

© François Guillot / AFP

Ca y est, le nouveau Renaud est dans les bacs : 13 chansons originales pour cet album sans titre, le premier depuis dix ans pour le chanteur qui renait de ses cendres. Il a raconté son "enfer" au 20h de France 2.

"Écrire et faire vivre les mots / Ça vous rend  libre comme l'oiseau / Ça vous libère de tous les maux" : Renaud, voix rocailleuse et humeur mélancolique, solde dix années de page blanche et de jours sombres.
 
Certaines de ses 13 nouvelles chansons ne passeront certes pas à la postérité et sa voix reste abîmée, mais l'essentiel n'est évidemment pas là pour les fans de "Renaud le Phénix".
 
Ce nouvel album, sans titre, avec sur la pochette une photo du chanteur torse nu et tatoué, donne à entendre un Renaud  "bien vivant". Tendre, il chante pour ses proches (son fils Malone et sa petite-fille Héloïse). Mélancolique, il  se souvient de ses copains (Coluche) ou de ses idoles disparues (Desproges, Nougaro, Brassens), des victimes des attentats de janvier 2015 ("Hyper Cacher") et de la marche républicaine qui avait suivi ("J'ai embrassé un flic").

https://videos.francetv.fr/video/NI_674297@Culture


Dix ans sans nouvelles chansons

"Écrire", chante-t-il à 63 ans, "ça vous libère de tous les maux". "C'est  un don du ciel, une grâce / Qui rend la vie moins dégueulasse / Qui vous assigne une place / Plus près des anges que des angoisses", poursuit-il dans la ballade "Les Mots", sans doute la chanson la plus forte.
 
Cela faisait dix ans que les fans de "Mistral gagnant" et de "Morgane de  toi" attendaient de nouvelles chansons.
 
Pour patienter, il y avait eu quelques adaptations de chansons irlandaises (en 2009) et deux albums-hommage de reprises par "La bande à Renaud" (2014). Mais l'intéressé, qui avait déjà fait un premier retour en 2002 après plusieurs  années de page blanche, semblait de nouveau incapable d'écrire, en proie à ses démons et à la boisson.
 
L'inspiration est revenue grâce à Grand Corps Malade. Le slameur l'a  convaincu au printemps 2015 d'écrire puis d'enregistrer un texte évoquant son fils Malone, "Ta batterie", réenregistré pour ce nouveau disque.
Renaud, "J'ai embrassé un flic"


Six mois sans alcool

Après quelques mois d'écriture, Renaud s'enferme dans un studio de Bruxelles en compagnie du guitariste Michaël Ohayon, chargé des arrangements. Ce dernier signe la majorité des musiques, les autres étant l'oeuvre du chanteur Renan Luce, gendre de Renaud, de Jean-Pierre Buccolo et d'Alain Lanty. Des musiques fidèles à l'esprit guitare-piano-accordéon de Renaud.
 
C'est pendant ces sessions en Belgique que le chanteur constate que sa voix ne suit plus et décide, incité par les médecins, d'arrêter l'alcool. Il prend depuis plaisir à compter chaque jour sans boisson, plus de six mois à ce jour. Au gré des chansons, on constate les progrès dans la voix, parfois claire, d'autres fois moins.
 
Le titre "La vie est moche et c'est trop court", sans doute enregistré parmi les premiers morceaux, laisse ainsi entendre un Renaud à la voix  d'outre-tombe : "A peine le temps d'être malheureux / Tu pleures plus souvent qu'à  ton tour / Tu te retournes et puis t'es vieux", y assène-t-il, tout à ses idées noires.
"Toujours debout", la nouvelle chanson de Renaud


Les amoureux du Renaud drôle resteront sur leur faim

Les amoureux du Renaud  plus drôle, celui de "Laisse béton" ou "Ma chanson leur a pas plu", y trouveront moins leur compte : "Mon anniv'", sur le temps qui  passe, ou "La nuit en taule", sur un souvenir personnel, manquent de la pointe de second degré et d'humour qui auraient allégé le propos.
 
Côté politique, l'auteur de "Hexagone" ou de "Miss Maggie" reste également sage. Le chroniqueur de Charlie Hebdo a gardé ses attaques pour les interviews où il n'a pas ménagé les socialistes. Comme jeudi sur RTL où il a éreinté "cette gauche pathétique qui vote des lois que même la droite n'aurait pas osé  voter".
 
L'ex-supporteur de François Mitterrand a suscité quelques interrogations en laissant entendre qu'il pourrait voter François Fillon, "un parfait honnête homme, un vrai républicain", tout en précisant que ce serait dans le cas d'un second tour sans la gauche.
 
Après être apparu récemment aux côtés du groupe corse I Muvrini, Renaud lancera sa propre tournée en octobre avec des "hologrammes" sur scène et au  moins trois heures de show, promet-il. Des chansons pour les enfants sont également annoncées d'ici Noël.