France Gall tacle Jenifer sur son album de reprises

Par @annieyanbekian
Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 07/06/2013 à 09H48, publié le 07/06/2013 à 09H37
France Gall au "Grand Journal" de Canal+ (30 octobre 2012)

France Gall au "Grand Journal" de Canal+ (30 octobre 2012)

© François Guillot / AFP

Contrairement à ce qu'a assuré Jenifer, France Gall affirme qu'elle n'était pas au courant du projet de sa cadette de reprendre certains de ses grands succès dans son sixième album, sorti le 3 juin, qu'elle a intitulé "Ma Déclaration".

Dans une interview au quotidien "Métro" du 2 juin, la toute première lauréate de "Star Academy" (en janvier 2002) déclarait que même si elle n'avait pas rencontré la muse de Michel Berger, elle avait obtenu son aval : "Nous avons communiqué par contacts interposés. J'attendais d'avoir vraiment bien avancé pour lui faire écouter parce que je ne voulais pas qu'elle se méprenne sur mes intentions. J'ai eu sa validation, mais elle est restée à bonne distance. Elle m'a laissé faire comme je l'entendais, et c'est le plus beau des compliments."
Jenifer reprend "Poupée de cire, poupée de son", la chanson écrite et composée par Serge Gainsbourg pour le concours Eurovision 1965, auquel la jeune France Gall participait pour le compte du Luxembourg
Jenifer, 30 ans, en profitait pour crier haut et fort son admiration pour France Gall : "Ce disque concrétise l'amour que je peux avoir pour cette femme, le respect que j'ai pour l'artiste et sa vie, sa pudeur par rapport à ce métier, sa discrétion. J'y pensais depuis longtemps." Quatre jours plus tard, c'est la douche froide.

La riposte de France Gall
En effet, dans le même journal, France Gall, 65 ans, s'offre un droit de réponse plutôt glacial, daté du 6 juin. Elle déclare qu'elle et Jenifer "(n'ont) jamais communiqué directement ou par personnes interposées sur ce projet ni avant, ni pendant, son enregistrement ni depuis d'ailleurs". L'interprète historique de "Poupée de cire, poupée de son" (1965) ajoute n'avoir "jamais su ni entendu quoique ce soit : je ne lui ai jamais donné ma 'validation'. Je ne l'ai pas laissé faire puisque j'ignorais tout." Avant de conclure, quelque peu lapidaire : "Je n'en dirai pas plus."

Un peu dommage tout de même, cette polémique. On peut rappeler que même s'ils ont été écrits pour elle, France Gall n'était pas la compositrice de tous ces tubes. Que l'on apprécie ou pas Jenifer et ses reprises, on aimerait bien entendre l'avis de Serge Gainsbourg et Michel Berger, les premiers concernés, mais ils ne sont plus là pour s'exprimer...