Elmer Food Beat : 30 ans et un grand concert gratuit ce soir à Nantes

Par @Culturebox
Publié le 11/06/2016 à 14H29
Manou, le chanteur d'Elmer Food Beat, sur la scène de La Cigale à Paris, le 4 juin 2016

Manou, le chanteur d'Elmer Food Beat, sur la scène de La Cigale à Paris, le 4 juin 2016

© Culturebox / Capture d'écran

Le groupe de rock nantais aux célèbres chansons grivoises célèbre cette année ses 30 ans. Après un concert plein à craquer à La Cigale le week-end dernier, Elmer Food Beat (re)fête son anniversaire ce samedi soir à domicile sous les Nefs de l’Ile de Nantes avec un grand concert gratuit qui s’annonce très chaud évidemment

Reportage : V.Calcagni, F.Grunchec, J.Ruelle

https://videos.francetv.fr/video/NI_735583@Culture

L’histoire débute le 21 juin 1986, ce jour-là Elmer Food Beat joue pour la première fois en public pour la fête de la musique. Elmer Food Beat c’est 5 copains de Piriac-sur-Mer en Loire-Atlantique, et un concept : jouer dans les bars, l’été, sur la côte, en caleçon et tenue de plage, pour draguer les filles et boire des bières gratos.

Et très vite ils se font remarquer avec leurs textes crus, parlant presque exclusivement de sexe. Après deux étés à écumer les bars de la côte, le groupe sort en 1988 son premier disque avec 4 titres dont les fameux "Daniela" et "La caissière de chez Leclerc".

Ascension fulgurante

Elmer Food Beat est alors en pleine ascension et se produit en 1989 dans les plus grands festivals. Un ovni musical qui fait marrer la France et qui à partir de là va  enchainer les succès. Un an plus tard, sort le premier album, "30 cm", avec notamment le plus connu de leurs titres : "le plastique c'est fantastique". Morceau utilisé par le Ministère de la santé pour une campagne de prévention pour le port du préservatif. L’album se vendra à plus de 650 000 exemplaires et EFB sera sacré groupe de l’année aux Victoires de la Musique 91.

Deux autres albums suivront, "Je vais encore dormir tout seul ce soir… Et je vais encore le regretter" vendu à 220 000 exemplaires et en 1992 "La vie n’est pas une opérette" qui fait un flop avec seulement 25 000 exemplaires écoulés et une tournée à moitié remplie. Le groupe se sépare en 1993, et se reforme véritablement 13 ans plus tard, en 2006, lors de l’inauguration du Zénith de Nantes. La machine Elmer Food Beat était relancée.

Et même si l’époque a changé et les ados d’aujourd’hui moins friands sans doute des chansons paillardes de ces "vieux" qui montent sur scène en slip kangourou et sandales en plastique, Elmer Food Beat a su garder un public fidèle. 30 ans plus tard, si tout le monde, sur scène comme dans la salle,  a perdu un peu de cheveux et pris un peu de gras, l’ambiance elle, est toujours aussi déjantée.

Comme à La Cigale la semaine dernière, le concert de ce soir à Nantes devrait mélanger leurs tubes incontournables et de nouveaux titres de leur dernier album, le 5e, sorti en avril dernier, et sobrement intitulé "A Poil les Filles !". EFB qui est également en tournée jusqu’à la fin de l’année avec une cinquantaine de dates programmées.

EFB Nantes 11/6 © DR