Disques, livres et hommages 15 ans après la disparition de Barbara

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/11/2012 à 10H33
Barbara en concert à Paris le 19 septembre 1987

Barbara en concert à Paris le 19 septembre 1987

© Patrick Hertzog / AFP

Quinze ans après sa disparition, Barbara est célébrée à travers des spectacles, des livres, des hommages et, surtout, la publication de l'intégrale discographique de la chanteuse

https://videos.francetv.fr/video/NI_134387@Culture

Barbara, de son vrai nom Monique Andrée Serf, a été emportée le 24  novembre 1997, à l'âge de 67 ans, par une infection respiratoire foudroyante.

Le 15e anniversaire de la disparition d'une des plus grandes dames de la chanson française est marqué par la sortie de l'intégrale de ses chansons en 19 CD et plus de 350 titres, chez Mercury/Universal (149,99 euros).

Le coffret, intitulé "Une femme qui chante", rassemble tous ses enregistrements réalisés sur les labels Decca, Pathé, Odéon, CBS et Philips. Il offre aussi des inédits, dont notamment sa première prestation à l'Olympia, le 22 janvier 1968.
 

Des inédits, avec Gainsbourg et Johnny Hallyday

S'y trouvent également des enregistrements jamais publiés, dont une version hantée de "Même si tu revenais" de Claude François, "Nous ne sommes pas des anges" de Serge Gainsbourg, "Les zozos", "Ce n'est rien" ou "L'ombre et la  lumière" en duo avec Johnny Hallyday.

Le coffret s'accompagne d'un livre avec des photos inédites et des textes de Marie Chaix, sa secrétaire à partir de 1966, et du biographe Didier Millot.

Un double et un triple best-of, un double CD "Live à Pantin 81" et un  coffret de deux DVD sont également disponibles.

Daphné reprend 13 chansons de Barbara
Des artistes d’aujourd’hui reprennent ses chansons : Daphné ose "Treize chansons de Barbara" (Naïve), accompagnée par Benjamin Biolay sur "Dis, quand reviendras-tu ?", par Jean-Louis Aubert sur "Göttingen" et par Dominique A sur "La dame brune". La dame en noir reste une source d'admiration et d'inspiration pour la jeune génération.

https://videos.francetv.fr/video/NI_134391@Culture

Sur la scène du Théâtre du Palais Royal, Roland Romanelli, qui fut  son musicien, arrangeur et directeur artistique pendant 20 ans, fait revivre  "sa" Barbara. Il s'est entouré de celui qui lui a succédé auprès de "la dame qui chante",  Sergio Tomassi, et de la jeune Rébecca Mai, pour un hommage musical : "Les  dimanches de Barbara".

Au Théâtre des Nouveautés, la comédienne hongroise Enikö S. s'empare également du répertoire de la chanteuse dans "Barbara, l'amour et rien d'autre".

Plusieurs livres, dont des rééditions
Plusieurs livres sortent également à cette occasion. Les éditions  L'Archipel publient une édition revue et augmentée de "Barbara L'intégrale",  recueil des textes de l'auteure-compositrice-interprète, accompagnés d'explications fouillées.

Les Editions Textuels remettent en vente "Barbara. A demain, je chante", portrait en photos et témoignages signé par le critique musical Didier Varrod.

Grand connaisseur et membre fondateur de l'association Barbara  Perlimpinpin, détentrice d'un important fonds patrimonial autour de l'artiste, Didier Millot publie "Je me souviens... Barbara" (éd. Artena).